Yané (Teruhisa Suzuki)

De atlasmuseum
Aller à : Navigation, rechercher
Photo: Teruhisa Suzuki, 2012
Chargement de la carte...

Œuvre

Titre Yané
Description
Yané signifie « toit » en japonais. Large éventail de bois blond, posé à flanc de coteau, l’œuvre monumentale se révèle le long d’un chemin de randonnée qui mène le promeneur au-dessus de Villefranche. Ce toit protecteur invite à prendre le temps, à regarder autrement les paysages alentours. D’ici, le regard est accompagné, guidé le long d’un chemin imaginaire qui mène du village de Villefranche, s’échappe doucement sur les vallons tout proches puis s’évade au loin vers les sommets pyrénéens.
Date2013
Naturepérenne
Procédurecommande publique
Période art contemporain
Mouvement art in situ, land art
Domaine(s) aménagement paysager, environnement
Précision sur les couleurscouleur naturelle des matériaux
Matériaux bois, végétaux
Précision sur les matériaux Chêne de la région, galets de Puymaurin et Villefranche d’Astarac, branchages de la forêt de Larrouy.
Commanditaire(s)Pays Portes de Gascogne
Partenaires publicsConseil Régional Midi Pyrénées, Gers, Communauté de communes Coteaux d’Arrats-Gimone, Programme européen Leader
Collaborateurspopulation associée au projet et à sa construction
Maîtrise d'œuvre Communauté de communes Coteaux d'Arrats-Gimone
Propriétaire Teruhisa Suzuki

Site

Code postal32420
Ville Villefranche d'Astarac
Département Gers
Région Midi-Pyrénées
Pays France
PMRje ne sais pas
Latitude/Longitude43° 25' 28" N
0° 44' 4" E

Artiste

Teruhisa Suzuki

Image-manquante.jpg

Teruhisa SUZUKI s’interesse à des lieux d’intervention qui permettent de travailler au plus près de la nature. Une installation est pensée et réalisée en accord avec un contexte de présentation. L’idée vient de la fréquentation du lieu d’intervention possible ou des ressources qui le documentent. Il s’agit à chaque fois d’essayer d’engager tous les sens du visiteur dans un dialogue entre sa perception de ce qui serait “naturel” et la perception d’une activité humaine protéiforme introduisant sans cesse de nouveaux artifices. Selon les contextes, l’accent est mis sur la poésie du lieu et ce qu’il suggère symboliquement, sur les effets d’effraction des activités humaines dans un environnement que l’on souhaiterait protéger, sur quelque élément vital dont on a oublié l’importance ou encore sur l’énergie indomptable de la nature. Quelle que soit la diversité des matériaux et des formes employées, Teruhisa SUZUKI propose des installations élémentaires et non durables où sont mis en jeu la lumière et sa transformation par le mouvement. Signaux faibles insérés en toute modestie dans un paysage, chacune d’elle offre la possibilité d’un rebond de notre perception vers des questionnements sensibles, et tout aussi bien fondamentaux, sans jamais chercher à forcer les réponses définitives.

ATLAS

Autres prises de vues

Autres œuvres de l'artiste dans l'espace public

  • Kazé
    Kazé

Autres œuvres en lien

  • Data Horizon (Sylvie Ungauer)
    Data Horizon (Sylvie Ungauer)
  • La Grille (Pascal Pinaud)
    La Grille (Pascal Pinaud)
  • Mille temps (Nadia Lichtig)
    Mille temps (Nadia Lichtig)
  • Les Fées (Antoine Dorotte)
    Les Fées (Antoine Dorotte)
  • 1+1=1 (Laurent Saksik)
    1+1=1 (Laurent Saksik)
  • Chat (artiste inconnu)
    Chat (artiste inconnu)
  • Sans titre (Daniel Pontoreau)
    Sans titre (Daniel Pontoreau)
  • Renzo Piano et Richard Rogers (Xavier Veilhan)
    Renzo Piano et Richard Rogers (Xavier Veilhan)