Terrasses de la Terre et de l'Air (Etienne-Martin)

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher

Courtesy : Etienne-Martin, crédit photographe : André Morin, mentions : © Adagp, Paris

Œuvre

TitreTerrasses de la Terre et de l'Air
Nature

pérenne

Domainesculpture monumentale
Couleurbronze
Matériaubronze, pierre
Précision sur les matériaux

Bronze blanc Bronwhite, pierre de Volvic

Hauteur (m)

10

Profondeur (m)

3

Largeur (m)

10

Surface (m²)

100

Mots clés

Cnap

Site

Latitude/Longitude45° 47' 7" N
3° 6' 0" E
"

sur_la_place_du_1er-mai_de_clermont-ferrand,_terrasses_de_la_terre_et_de_l’air_ou_demeure_no 20_designe_à_la_fois_les_sculptures_disposees_en_cercle,_imposantes,_irregulières_et_rugueuses,_et_l’amenagement_paysager_au_centre_duquel_elles_sont_installees._clef_de_voûte_des_« demeures »,_l’ensemble_des_six_bronzes_monumentaux_a_ete_conçu_en_plâtre_sur_bâti_de_bois_dès_1973._remanie_en_1984_et_aujourd’hui_conserve_par_le_centre_national_des_arts_plastiques(2),_c’est_avec_la_commande_conjointe_de_la_delegation_aux_arts_plastiques_et_de_la_ville_que_le_plâtre_originel_pourra_enfin_être_realise_en_bronze_et_installe,_en_1989._pour_ces_six_pièces_particulièrement_complexes_et_massives,_la_fonte_à_cire_perdue,_par_la_fonderie_de_coubertin,_fut_une_prouesse_technique_et_la_toute_première_utilisation_de_cet_alliage_de_bronze_inoxydable_aux_reflets_argentes(3).<br_/>="Sur la place du 1er-Mai de Clermont-Ferrand, Terrasses de la Terre et de l’Air ou Demeure no 20 désigne à la fois les sculptures disposées en cercle, imposantes, irrégulières et rugueuses, et l’aménagement paysager au centre duquel elles sont installées. Clef de voûte des « Demeures », l’ensemble des six bronzes monumentaux a été conçu en plâtre sur bâti de bois dès 1973. Remanié en 1984 et aujourd’hui conservé par le Centre national des arts plastiques(2), c’est avec la commande conjointe de la délégation aux Arts plastiques et de la Ville que le plâtre originel pourra enfin être réalisé en bronze et installé, en 1989. Pour ces six pièces particulièrement complexes et massives, la fonte à cire perdue, par la Fonderie de Coubertin, fut une prouesse technique et la toute première utilisation de cet alliage de bronze inoxydable aux reflets argentés(3).
" en_effet,_si_certaines_de_ses_« demeures »_ont_ete_sculptees_en_bois,_d’autres,_comme_celle-ci,_ont_ete_modelees_mais_conservent_une_logique_de_soustraction_de_la_matière._la_demeure_no 20,_quoique_a_priori_abstraite,_laisse_apparaitre_des_fragments_de_visage_dans_certains_de_ses_evidements(4)._isolee_sur_une_plateforme_au_milieu_d’un_plan_d’eau_carre_de_2 500 m2,_c’est_une_oeuvre_à_arpenter,_à_penetrer_et_à_explorer._pour_Étienne-martin,_l’accès_au_centre_de_l’oeuvre_est_necessaire_à_sa_decouverte,_et_la_traversee_de_ce_bassin_permise_par_quatre_allees_revêt_un_aspect_initiatique._<br_/>="En effet, si certaines de ses « Demeures » ont été sculptées en bois, d’autres, comme celle-ci, ont été modelées mais conservent une logique de soustraction de la matière. La Demeure no 20, quoique a priori abstraite, laisse apparaître des fragments de visage dans certains de ses évidements(4). Isolée sur une plateforme au milieu d’un plan d’eau carré de 2 500 m2, c’est une œuvre à arpenter, à pénétrer et à explorer. Pour Étienne-Martin, l’accès au centre de l’œuvre est nécessaire à sa découverte, et la traversée de ce bassin permise par quatre allées revêt un aspect initiatique.
" À_l’origine_des_« demeures »_pourrait_se_trouver_la_maison_familiale,_à_loriol,_dans_laquelle_Étienne-martin_a_grandi_et_qui_fut_vendue_au_decès_de_ses_parents._objet_de_projection_pour_l’enfant,_elle_est_ensuite_devenue_pour_l’artiste_un_souvenir_hautement_symbolique_où_rechercher_la_relation_fondamentale_et_comme_uterine_entre_l’homme_et_son_foyer._c’est_un_lieu_de_passage_entre_la_lumière_exterieure_et_la_force_souterraine_qu’Étienne-martin_a_conçu_avec_les_terrasses_de_la_terre_et_de_l’air,_rappelant_la_circulation_d’energie_qui_est_pour_lui_commune_à_la_demeure,_à_l’arbre_et_à_l’homme._la_terre_et_l’air_sont_completes_par_le_carre_d’eau_miroitante,_qui_prend_un_rôle_d’interface,_et_par_« un_axe_igne_qui_s’enfonce_dans_le_sol_et_se_dirige_vers_un_autre_feu_:_celui_du_soleil »(5).="À l’origine des « Demeures » pourrait se trouver la maison familiale, à Loriol, dans laquelle Étienne-Martin a grandi et qui fut vendue au décès de ses parents. Objet de projection pour l’enfant, elle est ensuite devenue pour l’artiste un souvenir hautement symbolique où rechercher la relation fondamentale et comme utérine entre l’homme et son foyer. C’est un lieu de passage entre la lumière extérieure et la force souterraine qu’Étienne-Martin a conçu avec les Terrasses de la Terre et de l’Air, rappelant la circulation d’énergie qui est pour lui commune à la demeure, à l’arbre et à l’homme. La terre et l’air sont complétés par le carré d’eau miroitante, qui prend un rôle d’interface, et par « un axe igné qui s’enfonce dans le sol et se dirige vers un autre feu : celui du soleil »(5)."
="
" ="" marilou_thiebault,_etudiante_en_master_2_recherche_à_l'École_du_louvre_(paris),_mai_2016._<br_/>="Marilou Thiébault, étudiante en Master 2 Recherche à l'École du Louvre (Paris), mai 2016.
" 1-_documenta_5,_cassel,_30_juin_–_8_octobre_1972,_harald_szeemann_(dir._art.)._en_reference_à_la_section_« mythologies_individuelles »_de_cette_exposition,_dans_laquelle_Étienne-martin_fut_expose.="1- Documenta 5, Cassel, 30 juin – 8 octobre 1972, Harald Szeemann (dir. art.). En référence à la section « Mythologies individuelles » de cette exposition, dans laquelle Étienne-Martin fut exposé." 2-_inventaire :_fnac_10528.="2- Inventaire : FNAC 10528." 3-_bronze_blanc_« bronwite »._son_processus_de_mise_au_point_et_la_fonte_sont_detailles_dans_le_dossier_d’oeuvre_conserve_au_cnap.="3- Bronze blanc « Bronwite ». Son processus de mise au point et la fonte sont détaillés dans le dossier d’œuvre conservé au Cnap." 4-_pascal_bonafoux,_les_terrasses_de_la_terre_et_de_l’air_de_Étienne-martin :_demeure_20,_ville_de_clermont-ferrand_et_paris,_centre_national_des_arts_plastiques,_1989,_p. 4.
="4- Pascal Bonafoux, Les Terrasses de la Terre et de l’Air de Étienne-Martin : Demeure 20, Ville de Clermont-Ferrand et Paris, Centre national des arts plastiques, 1989, p. 4.
" 5-_bonafoux,_op._cit.,_p. 3.="5- Bonafoux, op. cit., p. 3."
="
" bibliographie
="Bibliographie
" Étienne-martin :_les_demeures,_cat. exp.,_paris,_centre_georges-pompidou,_19_avril_1984_–_11_juin_1984,_paris,_Éditions_du_centre_pompidou,_1984.="Étienne-Martin : les demeures, cat. exp., Paris, Centre Georges-Pompidou, 19 avril 1984 – 11 juin 1984, Paris, Éditions du Centre Pompidou, 1984." Étienne-martin :_les_demeures_–_avallon,_les_bois_–_beaune,_cat._exp._avallon_et_beaune,_collegiale_saint-lazare_et_chapelle_de_l’oratoire,_1989,_avallon,_centre_culturel_de_l’yonne,_1989.="Étienne-Martin : Les Demeures – Avallon, Les Bois – Beaune, cat. exp. Avallon et Beaune, collégiale Saint-Lazare et chapelle de l’Oratoire, 1989, Avallon, Centre culturel de l’Yonne, 1989." pascal_bonafoux,_les_terrasses_de_la_terre_et_de_l’air_de_Étienne-martin :_demeure_20,_ville_de_clermont-ferrand_et_paris,_centre_national_des_arts_plastiques,_1989.="Pascal Bonafoux, Les Terrasses de la Terre et de l’Air de Étienne-Martin : Demeure 20, Ville de Clermont-Ferrand et Paris, Centre national des arts plastiques, 1989." harald_szeemann,_dominique_le_buhan,_michel_ragon_et_jean-christophe_ammann,_Étienne-martin,_paris,_adam_biro,_1991._="Harald Szeemann, Dominique Le Buhan, Michel Ragon et Jean-Christophe Ammann, Étienne-Martin, Paris, Adam Biro, 1991. "
="
" inauguration="1984" programme="commande publique" numero_inventaire="FNAC 91663 (1 à 6)" contexte_production="Le plâtre date de 1973" periode_art="art contemporain" site_nom="Place du 1er mai" site_ville="Clermont-Ferrand" site_departement="Puy-de-Dôme" site_region="Auvergne" site_pays="France" site_pmr="je ne sais pas" collaborateurs="Fonderie d'art Coubertin, Saint-Rémy-Lès-Chevreuse" proprietaire="Collection du Centre national des arts plastiques (France)" source="Centre national des arts plastiques (Cnap), " http://www.cnap.fr/commande-publique-nationale-et-deconcentree-depuis-1983="http://www.cnap.fr/commande-publique-nationale-et-deconcentree-depuis-1983" collection_institutionnelle="CNAP" />

Terrasses de la Terre et de l'Air 45° 47' 7.26", 3° 6' 0.18" Etienne-Martin pérenne N2_Etienne-Martin_1.jpg sculpture monumentale bronze « bronze, pierre » ne fait pas partie des valeurs possibles (métal, plastique, béton, bois, polyester, toile, coton, laine, acier, aluminium, bâche, basalte, bronze, caoutchouc, céramique, ciment, cuivre, dural, eau, émail, encre, enrobé, feuille d'or, fibre de verre, fonte, glassphalt, granit, grès, informatique, inox, laque, lave, led, lumière, lurex, marbre, miroir, néon, papier, peinture, pierre, pierre de lave, plâtre, plexiglas, plomb, polystyrène, polyuréthane, résine, silicone, tissu, vernis, verre, fer, animaux, brique, cuir, minéraux, soie, son, terre, végétaux) pour cette propriété. 1010 m 33 m 1010 m 100100 m² Cnap 1984 commande publique FNAC 91663 (1 à 6) art contemporain Place du 1er mai Clermont-Ferrand Auvergne France je ne sais pas Collection du Centre national des arts plastiques (France)