Sol et Colombe (Martial Raysse)

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher

Description[modifier]

Statut du droit d'auteur :[modifier]

© ADAGP, Paris

Source :[modifier]

Photo: Cnap

Notice+

À travers cette commande de l’État pour le siège du Conseil économique et social, au palais d’Iéna, de Paris, Martial Raysse explore un nouveau pan de son langage sculptural, en réalisant un programme iconographique ambitieux qui se déploie sous la forme d’un décor architectural.

Œuvre

TitreSol et Colombe
Nature

pérenne

Domainesculpture, sculpture monumentale
Matériaubronze, granit, marbre
Précision sur les matériaux

marbre, granit, bronze, patine noire et mosaïque

Sujet représenté
Mots clés

Liberté, Egalité, Fraternité, Cnap

Site

Latitude/Longitude48° 51' 51" N
2° 17' 34" E

Artiste

Martial Raysse


Martial Raysse est un plasticien français né le 12 février 1936 à Golfe-Juan (Alpes-Maritimes). Il vit et travaille à Issigeac (Dordogne).
Lieu de naissanceGolfe-Juan
Date de naissance12 février 1936
Nationalitéfrançaise
="
"

juliette_bessette,_etudiante_en_master_2_recherche_à_l'École_du_louvre_(paris),_mai_2016._="Juliette Bessette, étudiante en Master 2 Recherche à l'École du Louvre (Paris), mai 2016. " ="" 1-_martial_raysse,_in_didier_semin_(dir.),_martial_raysse,_cat._exp.,_paris_et_nimes,_galerie_nationale_du_jeu_de_paume_et_carre_d’art,_1992_et_1993,_paris,_Éditions_du_jeu_de_paume,_1992,_p._245.="1- Martial Raysse, in Didier Semin (dir.), Martial Raysse, cat. exp., Paris et Nîmes, Galerie nationale du Jeu de Paume et Carré d’Art, 1992 et 1993, Paris, Éditions du Jeu de Paume, 1992, p. 245." 2-_catherine_grenier,_« martial_raysse_ou_le_dernier_peintre »,_in_catherine_grenier_(dir.),_martial_raysse,_cat._exp.,_paris,_centre_pompidou,_musee_national_d’art_moderne,_14_mai –_22_septembre_2014,_paris,_Éditions_du_centre_pompidou,_2014,_p._32.="2- Catherine Grenier, « Martial Raysse ou le Dernier Peintre », in Catherine Grenier (dir.), Martial Raysse, cat. exp., Paris, Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, 14 mai – 22 septembre 2014, Paris, Éditions du Centre Pompidou, 2014, p. 32." 3-_martial_raysse,_cite_in_veronique_dabin,_« chronologie »,_martial_raysse,_op._cit._à_la_note_1,_p._90.="3- Martial Raysse, cité in Véronique Dabin, « Chronologie », Martial Raysse, op. cit. à la note 1, p. 90." 4-_ibid.="4- Ibid." 5-_didier_semin,_« martial_raysse,_alias_hermès :_la_voie_des_images »,_martial_raysse,_op._cit._à_la_note_1,_p. 25.="5- Didier Semin, « Martial Raysse, alias Hermès : la voie des images », Martial Raysse, op. cit. à la note 1, p. 25." ="" inauguration="1992" programme="Commande publique" numero_inventaire="FNAC 10533" periode_art="art contemporain" site_nom="Palais d'Iéna, Conseil économique et social" site_details="L'historique du Palais Iéna remonte à un concours d'architecture organisé pour l'aménagement de la colline de Chaillot dans le cadre de l'exposition internationale des arts et techniques de 1937. Et le projet d'Auguste PERRET jugé trop ambitieux n'a pourtant pas été retenu, même s'il a inspiré d'autres émules. Il consistait à construire un nouveau Palais du Trocadéro et autour une cité des musées reliant la porte Dauphine à la place d'Italie ! Il se vit attribuer le projet de musée des travaux publics entre le Trocadéro et la place d'Iena situé sur d'anciennes carrières. Il avait préparé en 1930 une étude de musée Bourdelle et le musée d'Art Moderne." l'aile_iena_et_la_rotonde_furent_neanmoins_realisees_par_auguste_perret_(parties_les_plus_importantes)_et_datent_de_1937_et_1946,_et_furent_inaugurees_par_le_president_de_la_republique_le_4_mars_1939,_albert_lebrun._l'edifice_est_classe_monument_historique_depuis_1993._on_y_retrouve_de_beton_boucharde,_des_porphyres,_des_marbres,_de_la_pierre_de_bourgogne,_du_grès_des_vosges_sur_les_murs,_du_silex_pour_les_8_colonnes_de_13_mètres_de_hauteur._effets_de_polychromie,_et_construction_sans_plâtre_marquent_ce_bâtiment_decore_de_claustras_sur_de_vastes_surfaces,_(carres_de_57/57_cm_dotes_de_l'inscription_"v"_en_saillie_pour_les_ecoulements_d'eau_de_pluie.="L'aile Iéna et la rotonde furent néanmoins réalisées par Auguste PERRET (parties les plus importantes) et datent de 1937 et 1946, et furent inaugurées par le Président de la République le 4 mars 1939, Albert LEBRUN. L'édifice est classé monument historique depuis 1993. On y retrouve de béton bouchardé, des porphyres, des marbres, de la pierre de Bourgogne, du grès des Vosges sur les murs, du silex pour les 8 colonnes de 13 mètres de hauteur. Effets de polychromie, et construction sans plâtre marquent ce bâtiment décoré de Claustras sur de vastes surfaces, (carrés de 57/57 cm dotés de l'inscription "V" en saillie pour les écoulements d'eau de pluie." l'hemicycle_(231_sièges_outre_le_public_et_la_presse)_est_compose_d'une_coupole_double,_interieure_et_exterieure_avec_des_paves_de_verre._on_y_accède_par_une_salle_hypostyle_de_18_m_sur_60_mètres_de_long_(meubles_de_1987_de_paulin),_soutenue_par_vingt_colonnes_cannelees_tronconiques_de_8_mètres_de_haut,_plafonds_en_poutres_de_beton_avec_inscrustation_de_bois_de_chènes_ceruses_decoratifs_et_ajoutant_des_qualites_d'isolation_phonique,_le_sol_en_dalles_carrees_de_granito_bordees_de_cuivre,_les_panneaux_de_verre_de_guillaume_saalburg.="L'hémicycle (231 sièges outre le public et la presse) est composé d'une coupole double, intérieure et extérieure avec des pavés de verre. On y accède par une salle hypostyle de 18 m sur 60 mètres de long (meubles de 1987 de PAULIN), soutenue par vingt colonnes cannelées tronconiques de 8 mètres de haut, plafonds en poutres de béton avec inscrustation de bois de chènes cérusés décoratifs et ajoutant des qualités d'isolation phonique, le sol en dalles carrées de granito bordées de cuivre, les panneaux de verre de Guillaume SAALBURG." a_voir_aussi_les_deux_aubussons_à_l'interieur_du_hall_"exotisme"_et_"d'or_et_d'azur"_de_perrot,_"le_jugement_de_paris",_tapisserie_des_gobelins_(trois_aussi_dans_l'hemicycle_:_"l'automne",_"l'hiver"_et_"l'eau",_et_un_lustre_dû_à_l'architecte_macel.="A voir aussi les deux Aubussons à l'intérieur du hall "Exotisme" et "D'or et d'Azur" de PERROT, "Le jugement de Paris", tapisserie des Gobelins (trois aussi dans l'hémicycle : "L'automne", "L'hiver" et "L'eau", et un lustre dû à l'architecte MACEL." le_palais_fut_un_musee_des_travaux_publics_jusqu'en_1956_pour_laisser_place_à_l'union_française_jusqu'en_1959_puis_le_conseil_economique_et_social_qui_lui_succèda.="Le Palais fut un musée des travaux publics jusqu'en 1956 pour laisser place à l'Union Française jusqu'en 1959 puis le Conseil Economique et Social qui lui succèda." site_ville="16e arrondissement de Paris" site_departement="Paris" site_region="Île-de-France" site_pays="France" site_visibilite="Place et façade" site_pmr="site non accessible aux personnes à mobilité réduite" proprietaire="Collection du Centre national des arts plastiques (France)" source="Centre national des arts plastiques (Cnap)," http://www.cnap.fr/commande-publique-nationale-et-deconcentree-depuis-1983="http://www.cnap.fr/commande-publique-nationale-et-deconcentree-depuis-1983" precision_sur_les_dimensions="sculpture : 171,5 x 140 x 135 cm" panneaux_de_mosaïque_:_330_x_238_cm_chaque="panneaux de mosaïque : 330 x 238 cm chaque" Modèle:Uploadimagegalerieautre=" " />

Sol et Colombe 48° 51' 50.9328", 2° 17' 34.1376" Martial Raysse pérenne Raysse.jpg « sculpture, sculpture monumentale » ne fait pas partie des valeurs possibles (aménagement paysager, anamorphose, architecture, architecture intérieure, art sonore, art vidéo, arts graphiques, assemblage, bas-relief, broderie, collage, compression, contre-relief, design graphique, dessin, dispositif, environnement, fontaine, fresque, haut-relief, installation, installation audiovisuelle, installation avec de la lumière, installation avec du mouvement, installation cinématographique, installation mixte, installation multimédia, installation multimédia interactive, installation photographique, installation sonore, installation vidéo, livre, mobile, mobilier, moquette, mosaïque, nouveaux médias, objet, œuvre en 3 dimensions, papier peint, peinture, peinture murale, photographie, photomontage, publication, ready-made, relief, revêtement de sol, rideau, ronde-bosse, signalétique, sculpture, sculpture modulaire, sculpture monumentale, stabile, tapis, tapisserie, vêtement, vitrail, design, œuvre cinétique, œuvre textile) pour cette propriété. « bronze, granit, marbre » ne fait pas partie des valeurs possibles (métal, plastique, béton, bois, polyester, toile, coton, laine, acier, aluminium, bâche, basalte, bronze, caoutchouc, céramique, ciment, cuivre, dural, eau, émail, encre, enrobé, feuille d'or, fibre de verre, fonte, glassphalt, granit, grès, informatique, inox, laque, lave, led, lumière, lurex, marbre, miroir, néon, papier, peinture, pierre, pierre de lave, plâtre, plexiglas, plomb, polystyrène, polyuréthane, résine, silicone, tissu, vernis, verre, fer, animaux, brique, cuir, minéraux, soie, son, terre, végétaux) pour cette propriété. Espoir, liberté, justice, connaissance, homme, femme, étoile Liberté, Egalité, Fraternité, Cnap 1992 Commande publique FNAC 10533 art contemporain Palais d'Iéna, Conseil économique et social 16e arrondissement de Paris Île-de-France France site non accessible aux personnes à mobilité réduite Collection du Centre national des arts plastiques (France)