Sans titre (Pièce pour Hellerau) (Veit Stratmann)

De atlasmuseum
Aller à : Navigation, rechercher
== Description ==

Statut du droit d'auteur :

© Veit Stratmann

Source :

Photo: Cnap
Chargement de la carte...

Œuvre

Titre Sans titre (Pièce pour Hellerau)
Description
La "pièce pour Hellerau" a été initialement conçue pour une exposition dans un bâtiment abritant une ancienne installation militaire soviétique au quartier de Hellerau à Dresde. L'histoire et la philosophie de ce quartier ainsi que celle du bâtiment sont à la base de cette conception.

Le quartier de Hellerau, fondé en 1906 dans un esprit proche de l'anthroposophie, est considéré, au moins en Allemagne, comme la Gartenstadt modèle. Le cœur du quartier était constitué par le théâtre et l'école de gymnastique fondée par Émile Dalcroze. Hellerau étant fortement anti-national-socialiste, une des premières actions des Nazis lors de leur prise de pouvoir à Dresde était d'établir un contrôle étroit sur le quartier. Son cœur a été enlevé en fermant le théâtre et l'école de gymnastique et en en transformant les bâtiments en caserne SA, puis en école d'aviation militaire. En 1945, l'armée rouge s'est emparée des bâtiments en y installant le centre médical de la région militaire de Dresde.

"Sans titre (Pièce pour Hellerau)" est une machine invitant le spectateur à prendre position, à exprimer une volonté. L’œuvre n’est considérée comme entière que dans la mesure de son utilisation par les visiteurs.
Date1994
Naturepérenne
ProcédureAchat
Numéro d'inventaire FNAC 96050
Contexte de production
Achat en 1996
Période art contemporain
Domaine(s) sculpture monumentale
Matériaux acier, peinture
Précision sur les matériaux Tubes d'acier soudés, peinture
Hauteur (m)11 m
Profondeur (m) 1010 m
Largeur (m) 1,21,2 m
Mots-clés Cnap
CollectionCentre national des arts plastiques (France)
Propriétaire Collection du Centre national des arts plastiques (France)

Site

Nom du siteCentre international d'art et du paysage
Ville Beaumont-du-Lac
Département Haute-Vienne
Région Nouvelle-Aquitaine
Pays France
PMRje ne sais pas
Latitude/Longitude45° 48' 7" N
1° 51' 58" E

Artiste

Veit Stratmann

Image-manquante.jpg

Le travail de Veit Stratmann se développe depuis le début des années 1990, influencé par les artistes de la néo-avant-garde des années 1970, comme Michael Asher. Il y puise quelques-unes des caractéristiques de son travail : le parti pris résolu d’une intervention sur le lieu plutôt que la production d’un objet d’art au sens traditionnel du terme et le choix délibéré d’une forme de moins-value esthétique. Si Stratmann est l’héritier de l’art d’un Asher, il n’en a toutefois pas gardé la fibre rhétorique, ni la volonté pédagogique. En témoignent exemplairement tous les appareils que l’artiste a conçus pour offrir au spectateur un point de vue sur ce qui, à défaut, de n’être rien, n’est du moins pas grand-chose. Que l’on songe aux Anneaux (1999), grappes mobiles de sièges en plastique, qui proposent au public une station assise aux multiples orientations possibles que ce dernier ne tardera pas à juger un peu sotte. Que l’on pense à ces insolites éléments de mobilier urbain, temporairement visibles, depuis 1996, à Berlin, Reno, Porto, Noisy-le-Sec ou Pancevo, qui offrent au spectateur l’arrondi d’une barre sur laquelle s’appuyer un moment pour observer ce qui ne mérite pas vraiment de l’être.
Date de naissance 1960
Voir l'article sur Wikipedia

Sources
Centre national des arts plastiques (Cnap), http://www.cnap.fr/collection-en-ligne/

ATLAS

Autres œuvres de l'artiste dans l'espace public

  • Für den Alten Garten
    Für den Alten Garten
  • Titre inconnu
    Titre inconnu

Autres œuvres en lien

  • Puits de science (Daniel Dezeuze)
    Puits de science (Daniel Dezeuze)
  • Onze verticales de lumière pour un horizon nocturne (Michel Verjux)
    Onze verticales de lumière pour un horizon nocturne (Michel Verjux)
  • Lit-cage (Jacques Vieille)
    Lit-cage (Jacques Vieille)
  • La Place des miroirs (Marin Kasimir)
    La Place des miroirs (Marin Kasimir)
  • Mobilier (Siah Armajani)
    Mobilier (Siah Armajani)
  • L'Île sonore (Bill Fontana)
    L'Île sonore (Bill Fontana)
  • Cygnes dansant en mon absence From the dream that woke me (d'après le songe qui me réveilla) (Brian Coleman)
    Cygnes dansant en mon absence From the dream that woke me (d'après le songe qui me réveilla) (Brian Coleman)
  • Woman Walking to the Sky (Jonathan Borofsky)
    Woman Walking to the Sky (Jonathan Borofsky)