Monument à Balzac (Auguste Rodin)

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher

Notice+

Victoire d’une révolution esthétique
“ Vos photographies feront comprendre au monde mon Balzac ! ” s’exclame Rodin en 1908 quand il découvre les clichés nocturnes réalisés dans le jardin de Meudon par le jeune photographe pictorialiste Edward Steichen. Dix ans après l’un des scandales artistiques les plus retentissants du XIXe siècle, Rodin trouvait enfin dans les travaux de Steichen la réponse qu’il souhaitait adresser aux détracteurs du Balzac.
Cette statue que le sculpteur considérait comme la résultante de toute sa vie, le pivot même de son esthétique, avait été présentée en mai 1898 au Salon de la Nationale, où elle fut conspuée par une grande partie de la critique et du public et refusée par son commanditaire, la Société des gens de lettres.
Si l'œuvre a tant choqué, c’est qu’elle ébranlait la tradition de représentation monumentale des grands hommes. Après une fine recherche documentaire et iconographique, après des dizaines d’études de corps nus ou habillés, de têtes et de drapés, Rodin abandonna le projet d’un portrait ressemblant, élimina tout accessoire, tout attribut ou figure allégorique, pour mettre la vigueur de son modelé et le jeu des ombres et des lumières au seul service d’une représentation de la force créatrice de l’écrivain visionnaire.
Source: https://www.histoire-image.org/fr/etudes/revolution-esthetique-balzac-rodin?i=338

Œuvre

TitreMonument à Balzac
Description
Le Monument à Balzac (aussi intitulé le Balzac de Rodin) est une statue de bronze réalisée par Auguste Rodin entre 1891 et 1897 qui représente l'écrivain Honoré de Balzac. Il en existe deux versions. L'une est visible depuis 1939 sur le boulevard Raspail à Paris, légèrement avant le croisement avec le boulevard du Montparnasse. L'autre est dans le jardin du musée Rodin, à Paris également.
Selon Serge George : « Le Balzac de Rodin, que l'on peut considérer comme son chef-d'œuvre le plus engagé et comme une pièce maîtresse de l'art contemporain, est une véritable « affaire » à rebondissements qui va secouer les milieux artistiques, politiques et mondains parisiens pendant des années. »
Date1897
Précision sur les datesvisible depuis le 1er juillet 1939 sur le boulevard Raspail à Paris
Naturepérenne
Contexte de production
Le premier à lancer l'idée d'un monument à Balzac est Alexandre Dumas père, immédiatement après la mort de Balzac1. Le projet abandonné n'est relancé qu'en 1885 sur l'intervention d'Émile Zola, sollicité par Norbert Gœneutte et Champfleury, la Société des gens de lettres dont Zola est président commande un monument à Balzac au sculpteur Henri Chapu, qui n'aura pas le temps d'exécuter son œuvre : il meurt en 18912. Le projet prévoyait une statue de trois mètres de hauteur, livrable en 1893. Zola charge Rodin de reprendre le projet qu'il accepte avec enthousiasme. Cependant entre la date de la commande passée à Rodin, et l'inauguration officielle du monument sur le terre-plein situé à l'angle du boulevard Raspail et du boulevard Montparnasse le 1er juillet 1939, il va s'écouler plus de cinquante ans, et Rodin était mort depuis vingt ans.
Domainesculpture
Matériaubronze
Hauteur (m)2,7
Largeur (m)1,2
Sujet représentéHonoré de Balzac
CommissaireAlexandre Dumas, Emile Zola
Partenaires privésSociété des gens de lettres

Site

Lieuboulevard Raspail
Ville6e arrondissement de Paris
RégionIle de France
PaysFrance
Détails sur le site
à l'angle du boulevard Montparnasse
PMRaccessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite
Latitude/Longitude48° 50′ 32″ N
2° 02′ 02″ E

ATLAS

Autres prises de vues








2,7 m

1,2 m












Fichier:Statue of BALZAC, made by RODIN, Paris.jpg