Les Bienvenus (Louise Bourgeois)

De atlasmuseum
Aller à : Navigation, rechercher
== Description ==

Statut du droit d'auteur :

© Louise Bourgeois Trust/ADAGP

Source :

Photo: Rahim Talbi/Ville de Choisy-le-Roi
Chargement de la carte...

Notice+

Les Bienvenus de Louise Bourgeois (1911-2010) sont une sculpture installée dans le parc de la mairie de la ville de Choisy-le-Roi, depuis 1996. Elle se présente sous la forme de deux éléments en fonte d’aluminium, l’un qualifié par l’artiste de « femelle » et l’autre de « mâle », suspendus chacun par un câble à un platane centenaire (1).


Chaque élément consiste en une forme oblongue enveloppée par une moulure serpentine. Cette dernière se termine par un mousqueton qui permet d’accrocher le fil. L’élément « femelle » est légèrement plus arrondi que l’élément « mâle », rappelant l’iconographie des Vénus primitives.

Afin de réaliser ces formes, à la fois organiques et géométriques, l’artiste s’est inspirée des nids d’un oiseau du Sud-Est asiatique, la fauvette-couturière. Cette espèce construit son nid en cousant de larges feuilles à l’aide de fils de soie d’araignée ou de fils industriels dérobés dans les habitations. L’artiste avait utilisé ce thème pour la première fois en 1963 pour sa Fée couturière, exposée en 1965 dans les jardins du musée Rodin lors du Salon de la Jeune Sculpture.
Concernant Les Bienvenus, Louise Bourgeois évoque « deux cœurs suspendus(2) » faisant référence à un couple dont l’amour se renouvelle en permanence. En effet, chaque élément peut légèrement tourner et se balancer sur lui-même, présentant ainsi différents aspects aux promeneurs du parc. Avec cette installation, elle propose une solution à la question du mouvement dans la sculpture, qui n’est pas ici mécanique, comme dans les œuvres de Jean Tinguely, par exemple, mais initié par le souffle du vent.

Louise Bourgeois a passé six heureuses années de son enfance (1912-1918) à Choisy-le-Roi, où les femmes de son entourage pratiquaient déjà le ravaudage de tapisseries. Si le fil, référence autobiographique explicite, peut parfois paraître inquiétant lorsqu’il est associé, dans d’autres œuvres de l’artiste, à l’araignée (Spider, 1997) ou au pendu (Cellule XXVI, 2003), il est ici convoqué comme élément de constitution d’un abri, d’un lieu de protection. Il ranime la présence bienveillante et protectrice de la mère, non sans renoncer à une certaine fragilité.

Le titre de l’œuvre témoigne de la volonté de Louise Bourgeois de créer un havre de paix pour les couples s’unissant à la mairie ainsi que pour toutes les personnes amenées à s’installer à Choisy-le-Roi, quelle que soit leur origine(3). Le thème de l’accueil est particulièrement cher à l’artiste, ayant elle-même immigré aux États-Unis à partir de 1938. Avec cette œuvre, l’histoire personnelle rejoint l’histoire collective et l’autobiographie, l’ambition politique. Deux autres œuvres de Louise Bourgeois sont exposées dans l’espace public en France : l’une est installée à la Bibliothèque nationale de France (Toi et Moi, 1996), l’autre au jardin des Tuileries (The Welcoming Hands, 1996).

Hélène Gheysens, étudiante en Master 2 Recherche à l'École du Louvre (Paris), mai 2016

1- Ce dernier a remplacé le tilleul originel à la suite de la tempête de décembre 1999.
2- Jerry Gorovoy, Marie-Laure Bernadac, Robert Storr et Louise Bourgeois, Les Bienvenus à Choisy-le-Roi. Louise Bourgeois : chronique d’une commande publique, Île-de-France, Drac, 1996.
3- Ibid.
Bibliographie
Dossier d’œuvre, Centre national des arts plastiques.
Jerry Gorovoy, Marie-Laure Bernadac, Robert Storr et Louise Bourgeois, Les Bienvenus à Choisy-le-Roi. Louise Bourgeois : chronique d’une commande publique, Île-de-France, Drac, 1996.
Anonyme, « La Journée : Demain », Le Figaro, 9 avril 1996.
Annick Colonna-Cesari, « Que fait l’État de notre argent ? », L’Express, 23 mai 1996.
Henri-François Debailleux, « Commande : Louise Bourgeois », Libération, 19 avril 1996.
Marie-Anne Gairaud, « Des sculptures géantes tombent des arbres », Le Parisien, 10 avril 1996.
Christian Grente et Chiristian Porte, « Le retour de Louise Bourgeois à Choisy-le- Roi », N.I., 1996.
Roxanne Hodes, « La sculpture sur un arbre perché », L’Événement du jeudi, 25 avril au 1er mai 1996.
Carmelo Strano, « De la France à la France », L’Arca International, juin 1996.
Maïten Bouisset, « Bourgeois Louise - (1911-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 5 avril 2016, http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise- bourgeois/
</div>

</div>

Œuvre

Titre Les Bienvenus
Description
Sculpture en deux éléments, l'un mâle et l'autre femelle, dont les formes évoquent le nid de la fauvette-couturière, tous deux sont suspendus aux branches d'un platane centenaire
Date1996
Naturepérenne
ProcédureCommande publique
Numéro d'inventaire FNAC 95588 (1 et 2)
Domaine(s) sculpture
Matériaux aluminium
Précision sur les matériaux Fonte d'aluminium
Hauteur (m)1,61,6 m
Profondeur (m) 1,121,12 m
Largeur (m) 0,760,76 m
Précision sur les dimensionsdimension deuxième élément : 1,55 x 1,09 x 0,81 m
Sujet représenté nid
Mots-clés mâle, femelle, nid, fauvette
Collection(Commande publique, France), Centre national des arts plastiques (France)
CollaborateursFonderie Modern Art Foundry, New York (Etats-Unis)
Propriétaire Collection du Centre national des arts plastiques (France)

Site

Nom du siteParc de l'hôtel de Ville
Ville Choisy-le-Roi
Département Val-de-Marne
Région Île-de-France
Pays France
PMRje ne sais pas
Latitude/Longitude48° 45' 45" N
2° 24' 32" E

Artiste

Louise Bourgeois

Image-manquante.jpg

Louise Joséphine Bourgeois est une sculptrice et plasticienne française, naturalisée américaine. Louise Bourgeois est née en France et y a grandi, mais l'essentiel de sa carrière artistique s'est déroulé à New York, où elle s'est installée en 1938 après avoir épousé l'historien d'art américain Robert Goldwater (1907-1973). La reconnaissance de son travail artistique s'est amplifiée les dernières années de sa vie, où elle s'est affirmée au point d'être reconnue ou considérée comme particulièrement influente sur les générations d'artistes d'après, surtout féminines.
Lieu de naissance Paris
Date de naissance 25 décembre 1911
Date de décès 31 mai 2010
Nationalité française, américaine
Voir l'article sur Wikipedia

Sources
Centre national des arts plastiques

ATLAS

Autres œuvres de l'artiste dans l'espace public

  • The Welcoming Hands
    The Welcoming Hands
  • Toi et Moi
    Toi et Moi

Autres œuvres en lien

  • Sans titre (Jan Voss)
    Sans titre (Jan Voss)
  • Grosse Geister n°11 (Thomas Schütte)
    Grosse Geister n°11 (Thomas Schütte)
  • Titre inconnu (Erik Samakh, Nice, 1996)
    Titre inconnu (Erik Samakh, Nice, 1996)
  • Identité graphique et signalétique (Pierre Bernard)
    Identité graphique et signalétique (Pierre Bernard)
  • Light on the Net (Masaki Fujihata)
    Light on the Net (Masaki Fujihata)
  • Coup de vent (Jean-Daniel Berclaz)
    Coup de vent (Jean-Daniel Berclaz)
  • Titre inconnu (Cécile Le Prado, Niort, 1996)
    Titre inconnu (Cécile Le Prado, Niort, 1996)
  • Titre inconnu (Bernard Pagès, Aix-en-Provence, 1996)
    Titre inconnu (Bernard Pagès, Aix-en-Provence, 1996)

</div>