Le Carrosse (Xavier Veilhan)

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher

Description[modifier]

Statut du droit d'auteur :[modifier]

© Veilhan/ADAGP, Paris

Source :[modifier]

Photo: Cnap/D.R.

Notice+

Cette sculpture monumentale, installée dans la cour d’Honneur du château de Versailles à l’automne de 2009(1), a été initialement pensée pour cet espace. Elle figure six chevaux, lancés en plein galop, attelés à un carrosse du XVIIe siècle, le Grand Siècle de Versailles. Elle est aujourd’hui visible sur la place de la République de Metz.

Œuvre

TitreLe Carrosse
Nature

pérenne

Domainesculpture
Précision sur le domaine

Sculpture monumentale

Précision sur les matériaux

Tôle d'acier soudée, peinture acrylique

Hauteur (m)

2,8

Profondeur (m)

15

Largeur (m)

1,8

Mots clés

Cnap

Site

Latitude/Longitude49° 6' 55" N
6° 10' 23" E

Artiste

Xavier Veilhan


Xavier Veilhan (né en 1963) est un plasticien français qui vit et travaille à Paris.
Lieu de naissanceLyon
Date de naissance10 juin 1963
Nationalitéfrançaise
="
"

À_versailles,_l’oeuvre_etait_installee_à_même_les_paves,_sans_socle._xavier_veilhan_a_souhaite_qu’elle_soit_à_echelle_reelle_et_ne_soit_pas_protegee_par_des_barrières,_incluant_ainsi_totalement_la_sculpture_dans_l’espace_du_visiteur._cependant,_l’oeuvre_s’ecarte_de_toute_volonte_de_trompe-l’oeil,_d’une_part_par_sa_surface_violette_monochrome_irrealiste,_à_effet_lisse_et_satine,_d’autre_part_par_son_traitement_formel_de_la_vitesse._l’artiste_s’est_inspire_des_principes_de_la_chronophotographie,_dejà_utilises_dans_ses_recherches_artistiques_anterieures_et_qui_lui_permettent_de_decomposer_le_mouvement_du_galop._comment_conserver_l’impression_de_vitesse_malgre_la_contrainte_de_l’immobilite_de_la_sculpture_?_xavier_veilhan_se_refère_aux_principes_artistiques_futuristes,_qui,_au_debut_du_xxe_siècle,_ont_permis_de_rendre_une_impression_de_mouvement_par_stylisation_des_formes._="À Versailles, l’œuvre était installée à même les pavés, sans socle. Xavier Veilhan a souhaité qu’elle soit à échelle réelle et ne soit pas protégée par des barrières, incluant ainsi totalement la sculpture dans l’espace du visiteur. Cependant, l’œuvre s’écarte de toute volonté de trompe-l’œil, d’une part par sa surface violette monochrome irréaliste, à effet lisse et satiné, d’autre part par son traitement formel de la vitesse. L’artiste s’est inspiré des principes de la chronophotographie, déjà utilisés dans ses recherches artistiques antérieures et qui lui permettent de décomposer le mouvement du galop. Comment conserver l’impression de vitesse malgré la contrainte de l’immobilité de la sculpture ? Xavier Veilhan se réfère aux principes artistiques futuristes, qui, au début du XXe siècle, ont permis de rendre une impression de mouvement par stylisation des formes. " pour_xavier_veilhan,_le_carrosse_est_à_l’image_du_lieu_pour_lequel_il_a_ete_pense_:_«_versailles_est_à_la_fois_un_instantane_fige_et_extrêmement_dynamique(2)._»_s’il_recourt,_dans_son_oeuvre,_à_une_large_variete_de_mediums,_l’artiste_fait_ici_appel_à_la_technique_de_la_modelisation_par_ordinateur_:_après_analyse_d’un_modèle_en_3d,_il_obtient_un_fichier_numerique_à_partir_duquel_une_machine_realisera_l’oeuvre_en_tôles_d’acier_decoupees,_pliees_et_assemblees._cette_technique_nouvelle_contraste_avec_l’iconographie_classique_de_la_figure_animale_à_travers_laquelle_l’artiste_s’inscrit_dans_la_tradition_de_la_sculpture_animalière_en_france._il_a_realise,_en_effet,_de_nombreuses_sculptures_à_partir_du_motif_animal,_dont_le_lion,_installe_depuis_2005,_sur_la_place_stalingrad_de_bordeaux.="Pour Xavier Veilhan, Le Carrosse est à l’image du lieu pour lequel il a été pensé : « Versailles est à la fois un instantané figé et extrêmement dynamique(2). » S’il recourt, dans son œuvre, à une large variété de médiums, l’artiste fait ici appel à la technique de la modélisation par ordinateur : après analyse d’un modèle en 3D, il obtient un fichier numérique à partir duquel une machine réalisera l’œuvre en tôles d’acier découpées, pliées et assemblées. Cette technique nouvelle contraste avec l’iconographie classique de la figure animale à travers laquelle l’artiste s’inscrit dans la tradition de la sculpture animalière en France. Il a réalisé, en effet, de nombreuses sculptures à partir du motif animal, dont Le Lion, installé depuis 2005, sur la place Stalingrad de Bordeaux." xavier_veilhan_decrit_deux_temps_face_à_l’oeuvre_:_l’identification_du_motif_puis_le_questionnement_du_regard(3)._en_effet,_la_forme_du_carrosse_est_visible_de_loin,_mais_s’efface_à_mesure_que_le_visiteur_se_rapproche._«_le_carrosse_est_un_photogramme_altere_:_l’image_est_traversee_par_une_“vibration”_que_l’on_decouvre_en_s’approchant(4)_»,_explique_l’artiste_à_l’occasion_d’un_entretien_realise_par_michel_gauthier,_qui_souligne_par_ailleurs_ce_paradoxe_en_precisant_que_«_l’image_est_tout_à_la_fois_nette_et_floue(5)_»._À_l’issue_de_l’exposition,_et_malgre_son_poids_de_2_780_kilos,_la_sculpture_a_ete_deplacee_à_arras._depuis_2010,_installee_sur_des_plots_eux-mêmes_masques_par_des_buissons,_elle_a_rejoint_son_emplacement_actuel_à_metz,_sur_la_place_de_la_republique.="Xavier Veilhan décrit deux temps face à l’œuvre : l’identification du motif puis le questionnement du regard(3). En effet, la forme du carrosse est visible de loin, mais s’efface à mesure que le visiteur se rapproche. « Le Carrosse est un photogramme altéré : l’image est traversée par une “vibration” que l’on découvre en s’approchant(4) », explique l’artiste à l’occasion d’un entretien réalisé par Michel Gauthier, qui souligne par ailleurs ce paradoxe en précisant que « l’image est tout à la fois nette et floue(5) ». À l’issue de l’exposition, et malgré son poids de 2 780 kilos, la sculpture a été déplacée à Arras. Depuis 2010, installée sur des plots eux-mêmes masqués par des buissons, elle a rejoint son emplacement actuel à Metz, sur la place de la République."
="
" juliette_bessette,_juillet_2016<br_/>="Juliette Bessette, juillet 2016
" ="" 1-_À_l’occasion_de_l’exposition_«_veilhan_versailles_»,_château_de_versailles,_13_septembre_–_1er_decembre_2009.="1- À l’occasion de l’exposition « Veilhan Versailles », château de Versailles, 13 septembre – 1er décembre 2009."
>="
>" 2-_xavier_veilhan,_«_aller_plus_loin_pour_voir_autre_chose_»,_interview_de_carole_boulbès,_art_press,_supplement_au_no_359,_septembre_2009,_p._8.="2- Xavier Veilhan, « Aller plus loin pour voir autre chose », interview de Carole Boulbès, art press, supplément au no 359, septembre 2009, p. 8." 3-_xavier_veilhan,_entretien_avec_michel_gauthier,_in_jean-pierre_criqui_(ed.),_xavier_veilhan,_1999-2009,_paris,_les_presses_du_reel,_2009,_p._116.="3- Xavier Veilhan, entretien avec Michel Gauthier, in Jean-Pierre Criqui (éd.), Xavier Veilhan, 1999-2009, Paris, Les Presses du réel, 2009, p. 116." 4-_ibid.="4- Ibid." 5-_ibid._
="5- Ibid.
"
="
" inauguration="2009" numero_inventaire="FNAC 09-497" site_nom="place de la République" site_ville="Metz" site_departement="Moselle" site_region="Lorraine" site_pays="France" site_pmr="je ne sais pas" collaborateurs="AIA Productions ; Maître d'ouvrage Château de Versailles Spectacles" proprietaire="Collection du Centre national des arts plastiques (France)" source="Centre national des arts plastiques (Cnap)," http://www.cnap.fr/commande-publique-nationale-et-deconcentree-depuis-1983="http://www.cnap.fr/commande-publique-nationale-et-deconcentree-depuis-1983" />

Le Carrosse 49° 6' 55.4766", 6° 10' 22.6982" Xavier Veilhan pérenne Veilhan.jpg sculpture 2,82,8 m 1515 m 1,81,8 m Cnap 2009 FNAC 09-497 place de la République Metz Lorraine France je ne sais pas Collection du Centre national des arts plastiques (France)