Hommage à Albert Camus (Bernard Pagès)

De atlasmuseum
Aller à : Navigation, rechercher
© Bernard Pagès Photo: Cnap
Chargement de la carte...

Notice+

Après l’engouement, sous la IIIe République, pour le genre de l’Hommage aux Grands Hommes, celui-ci fait l’objet d’un regain d’intérêt dans les années 1980, sous l’impulsion de la commande d’État. Bernard Pagès nous en livre ici une surprenante illustration, avec son Hommage à Albert Camus , proposant, dans un genre encore largement figuratif, une œuvre abstraite.


Cette sculpture est la première d’une suite de commandes passées par l’État à Bernard Pagès. L’emplacement de l’œuvre n’est alors pas encore déterminé : une implantation au sein du jardin des Tuileries, à Paris, a notamment été envisagée, avant que l’œuvre ne soit finalement érigée sur la place Hubert-Rouger, à Nîmes.

La colonne, dont le motif est apparu dans l’œuvre de Bernard Pagès au début des années 1980, n’a pas ici « de fonction porteuse mais plutôt une fonction symbolique et est, en tant qu’objet, en soi un symbole(1)» : elle est un support comme le Grand Homme pourrait être, métaphoriquement, un support pour la nation. Albert Camus, incarnant la figure de l’humaniste engagé, du penseur de la révolte, est célébré au sein de l’espace public.

Bernard Pagès se façonne un espace personnel de liberté en choisissant un traitement abstrait, privilégiant l’évocation de l’Algérie natale d’Albert Camus par l’emploi de carreaux de faïence bleus plutôt que la représentation mimétique de l’écrivain(2). Le sculpteur articule et juxtapose les différents matériaux utilisés : pierre, béton, céramique, dont le traitement confère à l’œuvre un aspect brut. Bernard Pagès met l’accent sur leurs différences de texture, sur la diversité de leurs couleurs.

Selon Yves Michaud, « des matériaux hétérogènes entrent en une structure articulable, se mettent à faire corps (3)». Ces matériaux faisant corps sont un moyen détourné d’évoquer le corps même de l’écrivain. Si le motif de la colonne, également utilisé par Bernard Pagès dans son Hommage à Gaston Bachelard , en 1986, se risquait à conférer à l’œuvre un aspect totémique, Yves Michaud précise que « Pagès n’entend pas faire œuvre religieuse ou magique, il y aurait plutôt chez lui un paganisme de fond : il croit aux effets humains et se méfie du reste(4)» : une croyance conforme à la pensée d’Albert Camus.


Juliette Bessette, étudiante en Master 2 Recherche à l'École du Louvre (Paris), mai 2016.


1- Abraham Marie Hammacher, « Bernard Pagès dans le parcours de la sculpture du XXe siècle », in Daniel Abadie (dir.), Pagès, cat. exp. Paris, Centre Pompidou, 17 décembre 1982 – 14 février 1983, Paris, Editions du Centre Pompidou, 1982, p. 18.
2- Catherine Francblin, « Sculptures dans la ville. L’élargissement de la problématique de l’art », art press, no 101, mars 1986.
3- Yves Michaud, « Les écarts de Bernard Pagès », in Pagès, op. cit., p. 83.
4- Ibid

Œuvre

Titre Hommage à Albert Camus
Date1986
Naturepérenne
ProcédureCommande publique
Numéro d'inventaire FNAC 89285
Contexte de production
Réalisée dans le cadre du programme de commandes en hommage aux Grands Hommes.
Domaine(s) sculpture, sculpture monumentale
Matériaux béton, céramique, pierre
Hauteur (m)55 m
Profondeur (m) 1,251,25 m
Largeur (m) 1,251,25 m
Mots-clés Cnap
Collection(Commande publique, France), Centre national des arts plastiques (France)
Propriétaire Collection du Centre national des arts plastiques (France)

Site

Nom du sitePlace Hubert Rouger
Ville Nîmes
Département Gard
Région Languedoc-Roussillon
Pays France
PMRje ne sais pas
Latitude/Longitude43° 49' 57" N
4° 21' 9" E

Artiste

Bernard Pagès

Bernard Pages 1995.jpg

Bernard Pagès, né à Cahors dans le Lot, le 21 septembre 1940, est un sculpteur français contemporain.
Lieu de naissance Cahors
Date de naissance 21 septembre 1940
Nationalité française
Voir l'article sur Wikipedia

Sources
Centre national des arts plastiques (CNAP), http://www.cnap.fr/commande-publique-nationale-et-deconcentree-depuis-1983

ATLAS

Autres œuvres de l'artiste dans l'espace public

  • Cinq sculptures
    Cinq sculptures
  • Colonne
    Colonne
  • Fontaine Olof Palme
    Fontaine Olof Palme
  • L'Arête cheminée d'Ivry
    L'Arête cheminée d'Ivry
  • La pierre à l'éperon
    La pierre à l'éperon
  • Le dévers aux fruits d'or
    Le dévers aux fruits d'or
  • Sans titre
    Sans titre
  • Sculpter dans la couleur pure
    Sculpter dans la couleur pure

Autres œuvres en lien

  • Sans titre (Jean-Pierre Pincemin)
    Sans titre (Jean-Pierre Pincemin)
  • Breton dixit, Actéon fecit (Jean-Michel Alberola)
    Breton dixit, Actéon fecit (Jean-Michel Alberola)
  • Sans titre (Jean-Pierre Filippi)
    Sans titre (Jean-Pierre Filippi)
  • L'Europe et la Mer (Sandro Chia)
    L'Europe et la Mer (Sandro Chia)
  • Sans titre (Nissim Merkado)
    Sans titre (Nissim Merkado)
  • Écoute (Henri de Miller)
    Écoute (Henri de Miller)
  • Titre inconnu (Gottfried Honegger, Nancy, 1986)
    Titre inconnu (Gottfried Honegger, Nancy, 1986)
  • Titre inconnu (Alain François, Toulon, 1986)
    Titre inconnu (Alain François, Toulon, 1986)
Faits relatifs à Hommage à Albert Camus (Bernard Pagès) — Recherche de pages similaires avec +.Voir comme RDF
AuteurBernard Pagès +
Coordonnées43° 49' 57" N, 4° 21' 9" ELatitude : 43.8324
Longitude : 4.3526
+
Date d'inauguration1986 +
DépartementGard +
Hauteur5 m +
Image principalePages place.jpg +
Largeur1,25 m +
Longueur1,25 m +
Matériauxbéton +, céramique + et pierre +
Mot-cléCnap +
Naturepérenne +
Numéro d'inventaireFNAC 89285 +
PMRje ne sais pas +
PaysFrance +
ProgrammeCommande publique +
PropriétaireCollection du Centre national des arts plastiques (France) +
RégionLanguedoc-Roussillon +
SitePlace Hubert Rouger +
TitreHommage à Albert Camus +
Type d'artsculpture + et sculpture monumentale +
VilleNîmes +
Page has default formCette propriété est une propriété spéciale dans ce wiki.Notice d'œuvre +