Duna (Marta Pan)

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher

Description[modifier]

Statut du droit d'auteur :[modifier]

© Marta Pan

Source :[modifier]

Photo: Cnap

Notice+

Sculptrice hongroise installée en France en 1947, Marta Pan fait rapidement les rencontres décisives de Constantin Brancusi et de Le Corbusier. Dans l’atelier de ce dernier, elle fait la connaissance de son futur mari, l’architecte André Wogenscky. Elle réalise ses premières œuvres grenobloises en 1967, pour la Maison de la Culture qu’il conçoit : un mur acoustique et une sculpture. En 1993, c’est Duna, initialement destinée à Budapest, ville natale de l’artiste, qui a été érigée dans le parc de sculpture du musée de Grenoble.

Œuvre

TitreDuna
Nature

pérenne

Domainesculpture, sculpture monumentale
Matériaugranit
Précision sur les matériaux

granit rose de bretagne

Largeur (m)

3

Références

Danube

Mots clés

Cnap, Danube

Site

Latitude/Longitude45° 11' 45" N
5° 43' 58" E

Artiste

Marta Pan


Marta Pan, née le 12 juin 1923 à Budapest (Hongrie) et morte le 13 octobre 2008 à Paris1, est une sculptrice française d'origine hongroise.
Lieu de naissanceBudapest (Hongrie)
Date de naissance12 janvier 1923
Lieu de décèsParis
Date de décès13 octobre 2008
Nationalitéhongroise, française
="
"

dresses_à_la_verticale_et_juste_assez_inclines_pour_reposer_les_uns_sur_les_autres_dans_une_apparence_d’equilibre_precaire,_les_cinq_disques_monumentaux_de_duna_donnent_l’image_d’un_hieratisme_chancelant,_d’un_geste_minimal_à_l’austerite_imparfaite._la_scansion_des_pleins_et_des_vides,_l’epure_du_dessin_et_l’orchestration_de_ces_formes_courbes_appartiennent_en_propre_au_travail_formaliste_de_marta_pan._de_1960_à_1993,_elle_a_ete_sollicitee_aussi_bien_en_france_qu’à_l’etranger_pour_ponctuer_l’espace_public_de_ses_« sculptures-paysages »_marquees_par_une_conscience_de_l’architecture_et_de_l’urbanisme,_sensible_notamment_dans_son_amenagement_de_la_rue_de_siam,_à_brest,_en_1988.<br_/>="Dressés à la verticale et juste assez inclinés pour reposer les uns sur les autres dans une apparence d’équilibre précaire, les cinq disques monumentaux de Duna donnent l’image d’un hiératisme chancelant, d’un geste minimal à l’austérité imparfaite. La scansion des pleins et des vides, l’épure du dessin et l’orchestration de ces formes courbes appartiennent en propre au travail formaliste de Marta Pan. De 1960 à 1993, elle a été sollicitée aussi bien en France qu’à l’étranger pour ponctuer l’espace public de ses « sculptures-paysages » marquées par une conscience de l’architecture et de l’urbanisme, sensible notamment dans son aménagement de la rue de Siam, à Brest, en 1988.
" alors_que_dans_ses_« sculptures_en_equilibre »_et_dans_ses_« sculptures_flottantes »_se_retrouve_le_mouvement_de_balance_du_nouveau-ne_de_brancusi(1),_ses_pièces_pour_l’espace_urbain_misent_souvent_sur_la_stabilite_et_sur_un_ferme_ancrage_au_sol._la_geometrie_des_volumes_en_granit_rose_de_duna_et_l’autorite_de_ses_trois_mètres_de_hauteur_sont_menacees_par_l’effondrement_apparemment_imminent_des_cinq_blocs_sur_eux-mêmes._ce_desequilibre_qui_n’est_cette_fois_que_suggere,_et_cette_impression_de_fragilite_en_contraste_avec_sa_massivite_et_son_immobilite_reelles_en_font_une_oeuvre_à_part.="Alors que dans ses « sculptures en équilibre » et dans ses « sculptures flottantes » se retrouve le mouvement de balance du Nouveau-Né de Brancusi(1), ses pièces pour l’espace urbain misent souvent sur la stabilité et sur un ferme ancrage au sol. La géométrie des volumes en granit rose de Duna et l’autorité de ses trois mètres de hauteur sont menacées par l’effondrement apparemment imminent des cinq blocs sur eux-mêmes. Ce déséquilibre qui n’est cette fois que suggéré, et cette impression de fragilité en contraste avec sa massivité et son immobilité réelles en font une œuvre à part." marta_pan_avait_dejà_eu_recours_au_granit_pour_des_oeuvres_où_apparaissent_des_disques_et_notamment_pour_la_realisation_des_trois_disques_fendus,_de_1981(2)._d’abord_familière_du_bois,_elle_avait_cree_le_teck,_en_1956(3),_première_oeuvre_majeure_dont_le_nom_proclame_l’importance_qu’elle_accordait_au_materiau_elu_pour_une_oeuvre._si_elle_a_ensuite_souvent_prefere_le_materiau_industriel,_sa_gageure_est_restee_de_soigneusement_le_choisir_et_de_le_dominer_pour_l’execution_de_l’oeuvre_projetee(4)._dans_le_cas_du_granit,_le_defi_etait_de_depasser_sa_robustesse_en_sculptant_ces_disques_reguliers,_et_sa_nature_chtonienne_en_l’erigeant_au-dessus_du_sol.<br_/>="Marta Pan avait déjà eu recours au granit pour des œuvres où apparaissent des disques et notamment pour la réalisation des Trois Disques fendus, de 1981(2). D’abord familière du bois, elle avait créé Le Teck, en 1956(3), première œuvre majeure dont le nom proclame l’importance qu’elle accordait au matériau élu pour une œuvre. Si elle a ensuite souvent préféré le matériau industriel, sa gageure est restée de soigneusement le choisir et de le dominer pour l’exécution de l’œuvre projetée(4). Dans le cas du granit, le défi était de dépasser sa robustesse en sculptant ces disques réguliers, et sa nature chtonienne en l’érigeant au-dessus du sol.
" c’est_après_deux_annees_de_recherches_vaines_d’un_emplacement_pour_duna_à_budapest_que_la_sculpture_fut_finalement_installee_à_grenoble._une_inscription_prevue_pour_le_socle_n’a_finalement_pas_ete_gravee :_« les_affluents_creent_le_fleuve,_divers_courants_forment_l’unite »,_en_reference_au_danube,_duna_en_hongrois(5)._avec_sa_serie_des_sculptures_flottantes_qu’elle_inaugure_au_kröller-müller_museum,_d’otterlo,_en_1961,_les_fontaines,_genre_qu’elle_contribue_à_renouveler_à_partir_de_1979,_ou_encore_les_murs_d’eau_qu’elle_realise_à_rennes,_en_1984,_et_à_la_courneuve,_en_1989,_marta_pan_avait_conçu_des_oeuvres_subordonnees_au_mouvement_de_l’eau,_ou_dictant_elles-mêmes_sa_circulation._mais_en_1993,_duna_montre_son_rapport_distancie_à_cet_element_qui_lui_fait_sculpter_un_danube_metaphorique,_fleuve_que_l’oeuvre_devait_avoisiner.="C’est après deux années de recherches vaines d’un emplacement pour Duna à Budapest que la sculpture fut finalement installée à Grenoble. Une inscription prévue pour le socle n’a finalement pas été gravée : « Les affluents créent le fleuve, divers courants forment l’unité », en référence au Danube, Duna en hongrois(5). Avec sa série des sculptures flottantes qu’elle inaugure au Kröller-Müller Museum, d’Otterlo, en 1961, les fontaines, genre qu’elle contribue à renouveler à partir de 1979, ou encore les murs d’eau qu’elle réalise à Rennes, en 1984, et à La Courneuve, en 1989, Marta Pan avait conçu des œuvres subordonnées au mouvement de l’eau, ou dictant elles-mêmes sa circulation. Mais en 1993, Duna montre son rapport distancié à cet élément qui lui fait sculpter un Danube métaphorique, fleuve que l’œuvre devait avoisiner."

="

" ="" marilou_thiebault,_etudiante_en_master_2_recherche_à_l'École_du_louvre_(paris),_mai_2016._="Marilou Thiébault, étudiante en Master 2 Recherche à l'École du Louvre (Paris), mai 2016. " 1-_jean-clarence_lambert,_marta_pan._de_la_sculpture_au_paysage,_paris,_cercle_d’art,_1994,_p. 10.="1- Jean-Clarence Lambert, Marta Pan. De la sculpture au paysage, Paris, Cercle d’Art, 1994, p. 10."
="
" 2-_collection_de_la_fondation_de_coubertin,_saint-remy-lès-chevreuse.="2- Collection de la Fondation de Coubertin, Saint-Rémy-lès-Chevreuse." 3-_collection_du_centre_pompidou,_musee_national_d’art_moderne,_paris,_inventaire :_am_1356_s.="3- Collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris, inventaire : AM 1356 S." 4-_lambert,_op._cit.,_p. 12.="4- Lambert, op. cit., p. 12." 5-_ibid.,_p. 164.="5- Ibid., p. 164."
="
" bibliographie<br_/>_="Bibliographie
" marta_pan :_sculptures,_projets,_lieux,_association_sculptures_en_voyage_(ed.),_cat._exp.,_budapest_et_vienne,_palais_des_beaux-arts_mucsarnok_et_museum_des_20._jahrhunderts,_1991,_s._l.,_s._n.,_1991.="Marta Pan : Sculptures, projets, lieux, Association Sculptures en voyage (éd.), cat. exp., Budapest et Vienne, palais des Beaux-Arts Mucsarnok et Museum des 20. Jahrhunderts, 1991, s. l., s. n., 1991." françois_barre_et_philippe_monsel,_andre_wogenscky,_marta_pan._l’oeuvre_croise,_paris,_cercle_d’art,_2007.="François Barré et Philippe Monsel, André Wogenscky, Marta Pan. L’œuvre croisé, Paris, Cercle d’Art, 2007." jean-clarence_lambert,_marta_pan._de_la_sculpture_au_paysage,_paris,_cercle_d’art,_1994.="Jean-Clarence Lambert, Marta Pan. De la sculpture au paysage, Paris, Cercle d’art, 1994."
="
" inauguration="1991" precision_date="Inauguration le 8 février 1994." programme="Commande publique" numero_inventaire="FNAC 93650" site_nom="Parc Albert Michallon, musée de Grenoble" site_ville="Grenoble" site_departement="Isère" site_region="Rhône-Alpes" site_pays="France" site_pmr="je ne sais pas" proprietaire="Collection du Centre national des arts plastiques (France)" source="Centre national des arts plastique (CNAP), http://commande-publique.videomuseum.fr/Navigart/index.php?db=fnaccp&qs=1" precision_sur_les_dimensions="chaque élément : ø 3000 cm, épaisseur 18 cm" />

Duna 45° 11' 44.52", 5° 43' 58.08" Marta Pan pérenne Pan duna.jpg « sculpture, sculpture monumentale » ne fait pas partie des valeurs possibles (aménagement paysager, anamorphose, architecture, architecture intérieure, art sonore, art vidéo, arts graphiques, assemblage, bas-relief, broderie, collage, compression, contre-relief, design graphique, dessin, dispositif, environnement, fontaine, fresque, haut-relief, installation, installation audiovisuelle, installation avec de la lumière, installation avec du mouvement, installation cinématographique, installation mixte, installation multimédia, installation multimédia interactive, installation photographique, installation sonore, installation vidéo, livre, mobile, mobilier, moquette, mosaïque, nouveaux médias, objet, œuvre en 3 dimensions, papier peint, peinture, peinture murale, photographie, photomontage, publication, ready-made, relief, revêtement de sol, rideau, ronde-bosse, signalétique, sculpture, sculpture modulaire, sculpture monumentale, stabile, tapis, tapisserie, vêtement, vitrail, design, œuvre cinétique, œuvre textile) pour cette propriété. granit 33 m Danube Cnap, Danube 1991 Commande publique FNAC 93650 Parc Albert Michallon, musée de Grenoble Grenoble Rhône-Alpes France je ne sais pas Collection du Centre national des arts plastiques (France)