Avril-Septembre 1987 (Zao Wou-Ki)

De atlasmuseum
Aller à : Navigation, rechercher
Zao Wou-Ki1.jpg
Chargement de la carte...

Notice+

«Zao Wou-Ki, lui aussi, a quitté le concret. Mais ses tableaux ont avec la nature gardé un air de famille. Elle est là. Elle n’est pas là. Ce ne peut être elle, ce qu’on voit. Ce doit être elle pourtant. (...) Vide d’arbre, de rivières, sans forêts, ni collines, mais pleine de trombes, de tressaillements, d’élans, de coulées, de vaporeux magmas colorés qui se dilatent, s’enlèvent, fusent.»

Henri Michaux, Jeux d’encre, Trajet Zao Wou-Ki

Zao Wou-Ki (1920 – 2013), artiste chinois naturalisé français, est en France depuis près de quarante ans lorsqu’il peint Avril-Septembre 87. Il s’est à bien des égards empreint de la culture occidentale : admirateur de Matisse, Cézanne et Picasso, il fréquente Pierre Soulages, Hans Hartung, René Char et Henri Michaux, et veut rompre avec la peinture académique qui lui a été enseignée en Chine. Il garde toutefois de son pays une grande attention accordée à la nature, qui devient l’objet de nombre de ses toiles, sous une forme abstraite et lyrique, dont Avril-Septembre 87 est un beau témoignage. Au bas de cette monumentale peinture à l’huile acquise par l’ENS en 1987 dans le cadre du« 1% artistique »1, on distingue la silhouette évanescente de la cime des arbres, dernier vestige d’une nature figurative, qui se répand sous une forme abstraite dans tout le reste du tableau. Cette toile immense dégage une lumière presque diaphane ; on se trouve devant elle comme devant un vitrail, emporté dans un mouvement cosmique qui dépasse le cadre de la toile. Les tons bleus dominants rencontrent les couleurs ocres et roses, comme « un bouquet de brume [qui] éclot et disparaît », pour reprendre un poème de René Char, dont Zao Wou-Ki était très proche. On se perd entre les nervures de la peinture et les étendues de couleurs pâles, qui provoquent un effet vertigineux à mesure qu’on observe la toile.


Cartel détaillé réalisé par Juliette Stella dans le cadre de la master-class « patrimoine artistique de l’ENS de Lyon » 2015 – Histoire de l’art – ARTS / Affaires culturelles.

Œuvre

Titre Avril-Septembre 1987
Description
Cette huile sur toile monumentale figure un jeu de formes abstraites nébuleuses dans un camaïeu bleu violacé
Date1987
Naturepérenne
Procédure1% artistique
Numéro d'inventaire 2016.0.1
Précision sur l'état de conservation empoussièrement
Période art contemporain
Mouvement abstraction lyrique
Domaine(s) peinture
Couleurs bleu, ivoire, marron, noir, rose, violet
Matériaux peinture, toile
Techniques huile sur toile
Hauteur (m)2m80"m80" n'est pas déclaré comme une unité valide de mesure pour cette propriété.
Largeur (m) 4m60"m60" n'est pas déclaré comme une unité valide de mesure pour cette propriété.
CollectionEnseignement supérieur (France)
Commanditaire(s)ENS Lyon
Propriétaire ENS Lyon

Site

Nom du siteÉcole normale supérieure de Lyon
Adresse46 Allée d'Italie
Code postal69007
Ville Lyon
Département Rhône
Région Rhône-Alpes
Pays France
PMRsite accessible aux personnes à mobilité réduite
URLs
http://www.ens-lyon.fr/zoom/comprendre-les-oeuvres-d-art-de-l-ens-276275.kjsp?RH=ENS-LYON-FR-evenemen
Latitude/Longitude45° 43' 47" N
4° 49' 37" E

Artiste

Zao Wou-Ki

Image-manquante.jpg

Zao Wou-Ki (1920 – 2013), artiste chinois naturalisé français. Il s’est à bien des égards empreint de la culture occidentale : admirateur de Matisse, Cézanne et Picasso, il fréquente Pierre Soulages, Hans Hartung, René Char et Henri Michaux, et veut rompre avec la peinture académique qui lui a été enseignée en Chine.
Date de naissance 1920
Date de décès 2013
Nationalité chinoise, française

ATLAS

Autres œuvres en lien

  • Sans titre (Michel Paysant)
    Sans titre (Michel Paysant)
  • Sans titre (Dominique Gutherz)
    Sans titre (Dominique Gutherz)
  • 15 heures 46 (Patrick Tosani)
    15 heures 46 (Patrick Tosani)
  • Le Matin, le Soir (Valerio Adami)
    Le Matin, le Soir (Valerio Adami)
  • Jardin des sculptures (Adam Steiner)
    Jardin des sculptures (Adam Steiner)
  • Sans titre (Jean Bazaine)
    Sans titre (Jean Bazaine)
  • Sans titre (Pierre Tual, Évry)
    Sans titre (Pierre Tual, Évry)
  • Les Gardiens de fûts (Erik Dietman)
    Les Gardiens de fûts (Erik Dietman)