Actualités

De atlasmuseum
(Redirigé depuis Atlasmuseum:Actualités)
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire

Cartographie des commandes publiques gérées par le Cnap, de 1983 à nos jours

En cours

Cette carte interactive recense les œuvres d’art présentes dans l’espace public commandées par l’État Français depuis 1983 et gérées par le Centre national des arts plastiques. Elle est le fruit d’un partenariat avec Atlasmuseum, projet numérique associatif et évolutif adossé à un projet de recherche sur les musées numériques ou musées réticulaires.

Le Centre national des arts plastiques conserve un ensemble de plus de 2 000 œuvres présentées en dehors des lieux habituellement consacrés à l’exposition d’œuvres d’art, dans des espaces largement ouverts au public. Si ce domaine de collection regroupe au Cnap des œuvres dont la création peut remonter jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, la période s’étendant du début des années 1980 à nos jours s’affirme sur le plan de l’art public comme particulièrement marquante.

Grâce à l’action d’André Malraux, la modernité intègre largement l’espace public, qui voit la consécration d’artistes comme Alexander Calder, Étienne-Martin ou Henri-Georges Adam par le biais de commandes prestigieuses. À la suite de ces expériences, le ministère de la Culture lance, à partir de 1983, une politique de soutien à l’art public d’une ampleur inédite. Résolument ancrée dans la création contemporaine, celle-ci permet la découverte par le grand public des nouvelles orientations d’un art qu’on ne qualifie alors plus de moderne mais de contemporain (par le biais d’artistes comme Giuseppe Penone, Peter Stämpfli, Louise Bourgois, etc.). Cette impulsion, caractérisée par la création d’un fonds de la commande publique, permet la réalisation de nombreuses œuvres dont certaines, financées par l’État, sont inscrites à l’inventaire du Fonds national d’art contemporain – collection que le Centre national des arts plastiques conserve, étudie et enrichit. Ce sont ces commandes, gérées par le Cnap, que cette cartographie propose de regrouper.

D’autres œuvres, quoi que soutenues financièrement par ce fonds, voient leur coût supporté en majeure partie par les collectivités territoriales, et restent leur propriété. L’ensemble de ces commandes ainsi que les études préparatoires remises par les artistes est consultable par le biais de la base de données de la commande publique (http://www.cnap.fr/commande-publique-nationale-et-deconcentree-depuis-1983). Il convient enfin de noter que des œuvres non pas commandées mais achetées par le Cnap sont également régulièrement déposées à plus ou moins long terme dans l’espace public que ce soit dans des jardins de sculpture, des zones urbaines ou des espaces ruraux.

Le projet Atlasmuseum, mené par Virginie Pringuet, docteur en esthétique et humanités numériques, prend la forme d’une plateforme en ligne. À travers un processus d’inventaire fondé sur la contribution des professionnels et/ou du public, il répertorie, géolocalise et documente, via un atlas sémantique sur le Web et une application mobile, les œuvres d’art présentes dans l’espace public. Le partenariat entre Atlasmuseum et le Cnap, a été rendu possible par la mise à disposition par l’institution de ses données relatives à la collection. Il s’est enrichit en 2015 d’un ensemble de notices détaillées commandées à de jeunes chercheurs et intégrées à la plateforme dans un espace dédié.

Création d'un collection "Grèce"

Juillet 2017

Ecole d'été de l'UDPN (Usages des Patrimoines Numérisés)

Home Cinéma 6.17 – intervention de Virginie Pringuet

22 juin 2017

L’Association Trafic vous convie à l'intervention de la curatrice et spécialiste des «nouveaux» médias dans l'art contemporain Virginie Pringuet. à l'occasion de cette soirée, elle présentera le projet «Atlasmuseum» à travers son travail de recherche en esthétique consacré à la problématique de l’inventaire, de la cartographie et de la visualisation des oeuvres d’art dans l’espace public. Son projet, qui s'inscrit dans le mouvement des humanités numériques est constitué de plusieurs volets : une plateforme numérique (le site Wiki et l’application mobile «Atlasmuseum») ainsi qu’un «jeu sérieux» en cours de conception. L'examen de plusieurs initiatives internationales de cartographie d’oeuvres d’art public, de projets pionniers d’inventaires numériques et de collections institutionnelles sur le Web sera proposé à partir d'une question centrale : comment concevoir une instance muséale pour des oeuvres situées précisément en dehors du périmètre du musée, à ciel ouvert ? Ou comment modéliser un «musée réticulaire» selon une approche cartographique, sémantique ou encore géoesthétique ? Il s’agira ainsi au fil de la réflexion d’opérer plusieurs glissements de terrain, de la théorie à la pratique, du «curating artistique vers la curation de données, de la carte vers l’inventaire, de l’atlas vers le musée, du diagramme vers le réseau.

De Montréal (Festival du nouveau cinéma, Quartier éphémère) à Paris (Nuit Blanche), en passant par Nantes (le lieu unique, Estuaire) et Lille (Capitale européenne de la culture), Virginie Pringuet a progressivement glissé depuis les années 2000 de la programmation artistique à la «data curation» à travers le projet Atlasmuseum et une démarche de recherche (thèse en Esthétique et humanités numériques à l’Université Rennes 2 en 2017).


Destination : Atlasmuseum à l'Université Rennes 2 (Master MIAGE)

23 mars 2017

« La surface terrestre est déjà un musée rempli d’objets hétéroclites », écrit Robert Smithson en 1968.

Cette vision aérienne est le point de départ d’une enquête proposée aux internautes, au public de la Gaîté Lyrique et aux étudiants du master professionnel « Gestion et mise en valeur des œuvres d’art, objets ethnographiques et techniques » de l’Université Rennes 2 par Virginie Pringuet, conceptrice du projet Atlasmuseum. En allant à la rencontre d’œuvres d’art in situ et en ligne, cette enquête consiste en un edit-a-thon des notices d’œuvres de ce musée numérique ouvert aux contributions de tous.

Lors d’une rencontre ouverte à tous à la Gaîté Lyrique le 9 mars et d’un séminaire le 23 mars à l’Université Rennes 2, Virginie Pringuet présentera les résultats de cette expérience ainsi que son travail de recherche en esthétique consacré à la problématique de l’inventaire, de la cartographie et de la visualisation des œuvres d’art dans l’espace public.

Le séminaire est proposé par le master professionnel « Gestion et mise en valeur des œuvres d’art, objets ethnographiques et techniques » de l’Université Rennes 2.

Destination : Atlasmuseum

du 1er au 9 mars 2017

En vue de préparer la rencontre du 9 mars à la Gaîté Lyrique, Destination : Atlasmuseum est une expérimentation d'éditorialisation des données du site Wiki proposée aux étudiants du DSAA du Lycée Jacques Prévert à Boulogne et au public de la Gaîté Lyrique.

Chaque jour, le public est invité à découvrir une escale différente qui vous fera progresser dans un parcours artistique en ligne et in situ. Cette enquête mène d'une œuvre d'art dans un aéroport breton à la Gaîté Lyrique à Paris.

Pour toute question, n'hésitez pas : contact(at)atlasmuseum.org

Une rencontre proposée par le Dsaa design graphique de Boulogne en partenariat avec la Gaîté Lyrique.

Nouvelle application Atlasmuseum mobile

Janvier 2017

La nouvelle application (Android) est disponible sur le Play Store. Plusieurs bugs (téléchargement d'images, fonction "autour de moi") ont été corrigés et les contributions sont toujours publiées en temps réel sur le site Wiki. Elles sont ensuite modérées par l'équipe Atlasmuseum sur le Wiki.

Projet de recherche en cours d'élaboration

Vers un Wikimuseum, plateforme générique adaptable à des corpus d’œuvres diversifiés

Le prototype de « musée Wiki » envisagé consisterait en un système de gestion de contenus (CMS), contributif et sémantique permettant à tout chercheur ou toute institution d’initier et de gérer un projet d’inventaire (de notices, d’atlas, d’expositions également) artistique, culturel ou patrimonial fondé sur le CIDOC-CRM et en lien avec Wikidata.

L’un des axes de développement prioritaires (2017/2018) du projet de recherche et de la plateforme Atlasmuseum consiste ainsi en la conception et le développement d’un prototype de plateforme générique en lien avec le projet Wikidata de la Fondation Wikimédia. Il s’agit d’une base de données libre, collaborative et multilingue, qui collecte des données structurées pour alimenter Wikipédia, Wikimédia Commons, les autres projets Wikimédia ainsi que tout projet extérieur à la sphère Wikimédia. Le site a été ouvert aux premières contributions en octobre 2012 et fournit une source commune de données objectives, telles que les dates de naissance ou bien le titre d’une œuvre d’art, qui peuvent être utilisées dans l’ensemble des articles des différentes versions linguistiques de Wikipédia, une mise à jour de Wikidata pouvant être alors répercutée automatiquement sur l’ensemble des Wikipédias en différentes langues.

Nouvelle application Atlasmuseum mobile

Septembre 2016

La nouvelle application (Android) est disponible sur le Play Store. Désormais les contributions sont publiées en temps réel sur le site Wiki.

Ateliers pédagogiques Atlasmuseum en Ardèche

Avril/Mai 2016


En collaboration avec le Collège Pierre Delarbre à Vernoux-en-Vivarais et le soutien de la Communauté de Communes du Pays de Vernoux

Atelier 1: De l'usage documentaire du numérique

Atelier 2: De l'usage artistique du numérique


Constitution de la collection "Tramways (France)" et visualisation de données

En cours / Printemps 2016


A l'occasion de l'inauguration de l'œuvre Song-Line (commande publique) de Delphine Bretesché et Martin Gracineau au Mans en avril 2016, une collection "Tramways" est en cours de constitution dans Atlasmuseum et concernera les œuvres créées en France en lien avec le développement des réseaux de tramways (Bordeaux, Lyon, Tours, Montpellier, Nice, Brest, Nantes, Le Mans, Toulouse, Paris). Une série de datavisualisations seront élaborées pour la publication accompagnant l'inauguration de Song-Line et seront publiées en ligne.



Festival VIDEOFORMES

du 17 au 19 mars


Maison de la Culture, salle Boris Vian, Clermont-Ferrand

Samedi 19 mars à 10h, table ronde

La transition numérique, Les mutants

Transmedia/crossmedia : une évolution des paradigmes de la représentation des contenus et de leur diffusion.

Présentation du projet Atlasmuseum par Virginie Pringuet

Les tables rondes offrent la possibilité de réfléchir et débattre sur des problématiques communes art / science / technique / numérique et société. Plusieurs projets y sont présentés sur une thématique définie, sur lesquels le public et les participants présents sont amenés à réagir. Sont invités artistes, enseignants chercheurs (philosophie, sociologie, ethnologie, histoire de l’art…) et professionnels du numérique (entreprise, programmateur…).

Cette table ronde est organisée en partenariat avec la librairie des Volcans, le Service Université Culture (Université Clermont Auvergne & associés), l’Université Blaise Pascal (UBP) de Clermont-Ferrand, Bibliauvergne, les « Hauts parleurs », master 2 conduite de projets culturels livre et multimédia, de l’UFR LLSH, Département des métiers de la culture de l’UBP, et l’Institut des Sciences de la Communication du CNRS (ISCC Auvergne).

Modératrice : Elise Aspord, docteur en Histoire de l’art (thèse Art et Intelligence, vie artificielle et robotique, Paris X, 2007).



Journées du 1% artistique

Du 14 au 20 septembre 2015


Contribuez à la collection Journées du 1% artistique / Journées du Patrimoine en créant une/des notice(s) pour une ou plusieurs œuvres installées dans les établissements d'enseignement (écoles, collèges, lycées, universités, etc.).


Pour cela, créez votre compte Atlasmuseum en quelques secondes et cliquez sur "Ajoutez une œuvre" en haut de cette page!


Conçues dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine en partenariat avec le ministère de la culture et de la communication, les "Journées du 1 % artistique" ont pour objectif de valoriser l'ensemble des oeuvres d'art installées notamment dans les écoles, les établissements scolaires et les établissements d'enseignement supérieur au titre de ce que l'on a coutume d'appeler le "1 % artistique".

La seconde édition de ces Journées s'inscrira dans le cadre des "Journées européennes du Patrimoine 2015" qui auront lieu les 19 et 20 septembre sur le thème "Le patrimoine du XXIème siècle, une histoire d'avenir".


Modalités de participation /Calendrier et déroulement de l'opération

Les "Journées du 1 % artistique" pourront librement être organisées soit directement pendant les "Journées européennes du Patrimoine", soit la semaine précédant cet événement, du 14 au 20 septembre 2015. La décision sera laissée à l'appréciation des directeurs d'écoles et des chefs d'établissements.

+ Avant le 29 mai 2015 : transmission par les DAAC à la DGESCO, de la liste des écoles et des établissements souhaitant participer à l'opération et de la liste des oeuvres exposées

+ Du 14 au 20 septembre 2015 : "Journées du 1 % artistique".


http://eduscol.education.fr/cid81187/-journees-du-1-artistique.html


Lancement public Atlasmuseum

RDV le 15 avril 2015 à 19h19 à la Gaîté Lyrique à Paris


Nouvelle collection Atlasmuseum

Contribuez à la nouvelle collection La Forêt d'art contemporain.

Nouvelles collections Atlasmuseum

Contribuez aux nouvelles collections Vent des Forêts, Estuaire, La Défense, Echigo-Tsumari.


Application mobile Atlasmuseum

La version 1.0.0 de l'application mobile est désormais disponible dans le Play Store.

Un guide d'utilisation d'Atlasmuseum mobile (Android) est disponible: www.atlasmuseum.org

Pour toutes les informations sur le projet Atlasmuseum, le site Wiki, l'application mobile, les guides d'utilisation, veuillez consulter le site www.atlasmuseum.org.

Concours Sémanticpédia


Présentation des lauréats / 29 avril 2014 à NUMA, Paris.

Atlasmuseum est lauréat du concours Sémanticpédia dans la catégorie "Création d'outils pour Wikipédia". A-Pack remercie vivement le ministère de la Culture et de la Communication, Wikimédia France, Inria et le jury pour ce diplôme.

Le projet soumis au concours consiste à développer un outil permettant de relier les notices d'œuvres Atlasmuseum aux données « artiste » (infobox artiste) - de Wikipédia, c'est-à-dire un système de récupération périodique et la mise en cache sur le serveur Atlasmuseum des données issues de DBpédia via l'API de lookup DBpédia ou une requête SPARQL.

En effet, Atlasmuseum est un site Wiki à vocation d’inventaire cartographique/atlas dédié à l’art public et non pas un site à vocation encyclopédique. Il s’agit ainsi de proposer et de structurer des contenus complémentaires à Wikipédia.

Le choix a ainsi été fait de réutiliser les données des Infobox « artistes » de Wikipédia via Dbpédia afin de les afficher dans les notices d’œuvres Atlasmuseum à côté des « infobox œuvre » et « infobox site » tout en renvoyant explicitement vers la page Wikipédia dédié à l’artiste pour des informations de type encyclopédique.

Cet outil est en cours de développement et sera opérationnel en 2014.

Ce concours est une initiative du ministère de la Culture et de la Communication et de Wikimédia France pour encourager la création de projets innovants visant à valoriser des ressources présentes sur Wikipédia à travers le jeu de données sémantisé DBpédia en français, notamment autour de la culture, du multilinguisme, de l'ergonomie ou de l’interactivité de Wikipedia, dans l'objectif de développer un écosystème de données culturelles liées et publiquement accessibles.

Sémanticpédia est une plateforme de collaboration entre le ministère de la Culture et de la Communication, Inria et Wikimédia France pour réaliser des programmes de recherche et développement appliqués à des corpus ou des projets collaboratifs culturels, utilisant le dispositif d'extraction DBpédia en français. DBpédia est un effort communautaire ayant pour but d’extraire des informations structurées de Wikipédia afin de rendre ces données disponibles sur le Web. DBpédia rend accessibles les données à tout et favorise l’émergence de nouvelles applications et de nouveaux usages, dans des domaines aussi variés que la recherche, l’industrie ou bien encore la culture. DBpédia joue un rôle pivot vis-à-vis de nombreuses autres bases mais aussi et surtout qu’au-delà, elle offre, en définitive, une source de données utiles à une immense variété d’applications sur le Web, et ce quels que soient les domaines. Source: http://www.semanticpedia.org/blog/index.php?pages/Pr%C3%A9sentation-du-concours