Zone de Sensibilité Picturale Immatérielle (Yves Klein)

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher

Notice+

L’œuvre d’Yves Klein révèle une conception nouvelle de la fonction de l’artiste. Celui-ci n’est jamais à proprement parler l’auteur d’une œuvre puisque, selon Klein, la beauté existe déjà, à l’état invisible. Sa tâche consiste à la saisir partout où elle est, dans l’air, dans la matière ou à la surface du corps de ses modèles, pour la faire voir aux autres hommes.
En conséquence, l’œuvre d’art n’est que la trace de la communication de l’artiste avec le monde : "Mes tableaux ne sont que les cendres de mon art" (in L’architecture de l’air, Conférence de la Sorbonne, 1959).
La diversité des techniques qu’Yves Klein met en œuvre tout au long de son parcours obéit en effet à une même intuition.
Des premiers monochromes du début des années cinquante, qui manifestent la sensibilité à l’état pur, aux "peintures de feu" de la dernière année de sa vie où l’un des quatre éléments exprime sa force créatrice sous la direction de l’artiste, c’est la réalité invisible qui devient visible. La réduction des couleurs au bleu fait jouer à la matière picturale le rôle de l’air, du vide, duquel, pour Yves Klein, naissent la force de l’esprit et l’imagination. Enfin, la "technique des pinceaux vivants", ou "anthropométrie", revient à laisser au corps humain le soin de faire le tableau, mettant ainsi l’artiste en retrait.
On comprend que cette pratique artistique ne trouve pleinement son sens qu’en référence à une conception singulière du monde que s’est forgée Klein à partir d’expériences parallèles : le judo (en japonais : pratique de l’art) fondé sur les forces et éléments naturels du cosmos (eau, air, feu, terre), pour la visualisation et l’assimilation des énergies positives ou contradictoires, et la philosophie ésotérique des Rose-Croix qui recherche les forces spirituelles gouvernant l’Univers.
L’activité d’Yves Klein est donc gouvernée par une cosmologie qui fait du monde le principal acteur de l’art. C’est cette idée du monde comme œuvre que Klein apporte au Nouveau Réalisme.
Néanmoins, la finalité de sa démarche reste pleinement artistique : ses théories aussi bien que ses innovations sont à interpréter comme des contributions majeures à l’évolution de l’art contemporain dont l’artiste avait clairement conscience. Seule une vie trop courte l’a empêché d’achever ses projets et de diffuser ses conceptions. En témoignent les artistes de la génération suivante qui, refusant l’objet esthétique, ont su hériter de ses innovations, par-delà son parti pris mystique.

Œuvre

TitreZone de Sensibilité Picturale Immatérielle
Date1959
Natureéphémère
Périodeart contemporain
Mouvementart conceptuel, nouveau réalisme, performance artistique
Couleuror
Matériaupapier
Précision sur les matériauxor, chèque, vide

Site

VilleParis
DépartementParis
RégionÎle-de-France
PaysFrance
PMRje ne sais pas
Latitude/Longitude48° 51′ 03″ N
2° 02′ 02″ E

Artiste

ATLAS






« art conceptuel, nouveau réalisme, performance artistique » ne fait pas partie des valeurs possibles (abstraction lyrique, anti-form, appropriation, art ascii, art audiovisuel, art brut, art cinétique, art conceptuel, art concret, art corporel, art en ligne, art en réseau, art environnemental, art fractal, art génératif, art informel, art interactif, art in situ, art logiciel, art nouveau, art numérique, art postal, art psychédélique , art robotique, art sacré, art sociologique, art sonore, art télématique, art transgressif, art urbain, art vidéo, arte povera, bad painting, bauhaus, bio-art, cobra, colorfield painting, cubisme, culture jamming, dada, dadaïsme, école de New York, école de San Francisco, esthétique de la communication, esthétique relationnelle, expressionnisme, expressionnisme abstrait, fauvisme, figuration libre, figuration narrative, fluxus, futurisme, graffiti, gutai, happening, hyperréalisme, impressionnisme, land art, lettrisme, livre d'artiste, lowbrow, massurréalisme, minimalisme, néo pop , néo-expressionnisme, néo-géo, néo-impressionnisme, net.art, nouveau réalisme, nouvelle école de Leipzig, nouvelle figuration, op art ou art optique, papunya tula , performance artistique, pointillisme, pop art, postmodernisme, scène démo, situationisme, stuckisme, superflat, supports/surfaces, symbolisme, surréalisme, tachisme, trans-avant-garde) pour cette propriété.















Fichier:ZoneImmaterielKlein2.jpg