Où se trouvent les clefs? (Douglas Gordon) : Différence entre versions

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher
m
(Conversion v2)
(5 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{Notice d'œuvre
+
<ArtworkPage
|titre=Où se trouvent les clefs?
+
q=""
|Site coordonnees=43.949317, 4.805528
+
titre="Où se trouvent les clefs?"
|artiste=Douglas Gordon
+
site_coordonnees="43.9509183, 4.8074381"
|nature=pérenne
+
artiste="Douglas Gordon"
|image_principale=© parisart.jpg
+
nature="pérenne"
|description=Collection Lambert 2008 : Après la flamboyante, radieuse et solaire exposition de l’été dernier offerte par Cy Twombly à Avignon, l’été 2008 sera consacré à l’artiste écossais Douglas Gordon qui, en contrepoint à cette félicité digne de Matisse, proposera une exposition lunaire, sombre, d’une mélancolie toute saturnienne. Dans les couloirs et les escaliers, planeront les fantômes du docteur Charcot et ses cobayes féminins utilisés pour son étude sur l’hystérie, les rôdeurs des Histoires extraordinaires d’Edgar Poe, la tête d’un condamné à mort fraîchement guillotiné qui dialogue quelques secondes encore avec le médecin légiste, l’invention hybride de Frankenstein par Mary Shelley, ou encore l’emblématique Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde, beau et tragique comme le Faust de Goethe, ultime miroir déformant de Douglas Gordon.
+
image_principale="© parisart.jpg"
|type_art=installation mixte
+
description="Dans le cadre du Festival d'Avignon, une exposition réparties en plusieurs sites de l'artiste écossais Douglas Gordon. L'initiative revient à la collection Lambert qui se voit, pour l'occasion, métamorphosée, tantôt plongée dans l'obscurité, tantôt matinée de tons carmin, crépusculaire ou amniotique. "
|inauguration=2008
+
plus_labyrinthique_que_jamais,_le_lieu_accueille_une_exposition_forte,_nostalgique_et_tenebreuse,_qui_prend_des_airs_de_retrospective._l'occasion_de_(re)decouvrir_une_oeuvre_rarement_montree_en_france_avec_une_telle_qualite_de_presentation_et_en_de_telles_proportions._="Plus labyrinthique que jamais, le lieu accueille une exposition forte, nostalgique et ténébreuse, qui prend des airs de rétrospective. L'occasion de (re)découvrir une œuvre rarement montrée en France avec une telle qualité de présentation et en de telles proportions. "
|programme=Commande publique MCC
+
douglas_gordon_s'invite_egalement_dans_la_chapelle_du_palais_des_papes_avec_une_installation_video,_veritable_arche_de_noe_composee_d'ânes,_serpents,_scorpions,_chat_noir…="Douglas Gordon s'invite également dans la chapelle du Palais des Papes avec une installation vidéo, véritable Arche de Noé composée d'ânes, serpents, scorpions, chat noir…"
|contexte_production= Comme tous les étés en Avignon, se déroule le célèbre festival regroupant les professionnels du théâtre et du spectacle vivant. Mais cette année, cerise sur le gâteau, la ville accueille une impressionnante exposition de l'artiste écossais Douglas Gordon. L'initiative revient à la collection Lambert qui se voit, pour l'occasion, métamorphosée, tantôt plongée dans l'obscurité, tantôt matinée de tons carmin, crépusculaire ou amniotique.  
+
type_art="installation mixte, installation vidéo"
Plus labyrinthique que jamais, le lieu accueille une exposition forte, nostalgique et ténébreuse, qui prend des airs de rétrospective. L'occasion de (re)découvrir une œuvre rarement montrée en France avec une telle qualité de présentation et en de telles proportions.  
+
notice_augmentee="Dans les couloirs et les escaliers de la Fondation Lambert, planeront les fantômes du docteur Charcot et ses cobayes féminins utilisés pour son étude sur l’hystérie, les rôdeurs des Histoires extraordinaires d’Edgar Poe, la tête d’un condamné à mort fraîchement guillotiné qui dialogue quelques secondes encore avec le médecin légiste, l’invention hybride de Frankenstein par Mary Shelley, ou encore l’emblématique Portrait de Dorian Gray d’Oscar Wilde, beau et tragique comme le Faust de Goethe, ultime miroir déformant de Douglas Gordon."
Douglas Gordon s'invite également dans la chapelle du Palais des Papes avec une installation vidéo, véritable Arche de Noé composée d'ânes, serpents, scorpions, chat noir…
+
inauguration="2008"
|periode_art=art contemporain
+
programme="commande publique"
|Site nom=Collection Lambert
+
periode_art="art contemporain"
|Site ville=Avignon
+
site_nom="Collection Lambert, Chapelle du Palais des Papes"
|Site departement=Vaucluse
+
site_ville="Avignon"
|Site pays=France
+
site_departement="Vaucluse"
|Site pmr=je ne sais pas
+
site_pays="France"
|source=http://www.collectionlambert.fr/evenement/59/douglas-gordon.html
+
site_pmr="je ne sais pas"
}}
+
source="http://www.collectionlambert.fr/evenement/59/douglas-gordon.html"
 +
/>
 +
<div style="visibility:hidden; height:0px">
 +
[[Titre::Où se trouvent les clefs?]]
 +
[[Coordonnées::43.9509183, 4.8074381]]
 +
[[Auteur::Douglas Gordon]]
 +
[[Nature::pérenne]]
 +
[[Image principale::© parisart.jpg]]
 +
[[Type d'art::installation mixte, installation vidéo]]
 +
[[Date d'inauguration::2008]]
 +
[[Programme::commande publique]]
 +
[[Période_d'art::art contemporain]]
 +
[[Site::Collection Lambert, Chapelle du Palais des Papes]]
 +
[[Ville::Avignon]]
 +
[[Pays::France]]
 +
[[PMR::je ne sais pas]]
 +
</div>
 +
[[Category:Notices d'œuvre]]

Version du 20 février 2019 à 17:44

Erreur lors de la récupération des données...

Où se trouvent les clefs? 43° 57' 3.3059", 4° 48' 26.7772" Douglas Gordon pérenne © parisart.jpg installation mixte, installation vidéo 2008 commande publique art contemporain Collection Lambert, Chapelle du Palais des Papes Avignon France je ne sais pas