Cascade d’objets du quotidien (Michael Craig Martin) : Différence entre versions

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher
({{Notice d'œuvre}})
(typo)
 
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
|nature=pérenne
 
|nature=pérenne
 
|image_principale=Craig Martin M.CANCA 015.jpg
 
|image_principale=Craig Martin M.CANCA 015.jpg
|description=« Mon intention est de créer un ensemble d’oeuvres utilisant une iconographie de la vie quotidienne pour donner une vitalité visuelle aux quatre immeubles et animer la vie du boulevard
+
|description=« Mon intention est de créer un ensemble d’oeuvres utilisant une iconographie de la vie quotidienne pour donner une vitalité visuelle aux quatre immeubles et animer la vie du boulevard\nVirgile Barel. Sur chaque bandeau de mur vertical (deux pour chacun des quatre immeubles), la même image, celle d’une « cascade » de huit objets, apparaît sur un fond de couleur uniforme, identique à la couleur de l’ensemble de la façade. Les objets sont peints au trait noir, se superposant les uns aux autres. Sur chaque bandeau, un seul des objets est coloré dans une teinte vive, se détachant ainsi, comme en trois dimensions, de l’ensemble.\nLa disposition de l’objet coloré sur le bandeau croît (de bas en haut), accompagnant de manière cinétique le parcours des passants, usagers du tramway et automobilistes sur le boulevard.\nJe propose que les fonds (façades) soient peints d’une couleur différente des immeubles voisins, dans des tons pastel vibrants. »\nMichael Craig Martin\nMars 2006
|virgile_barel._sur_chaque_bandeau_de_mur_vertical_(deux_pour_chacun_des_quatre_immeubles),_la_même_image,_celle_d’une_«_cascade_»_de_huit_objets,_apparait_sur_un_fond_de_couleur_uniforme,_identique_à_la_couleur_de_l’ensemble_de_la_façade._les_objets_sont_peints_au_trait_noir,_se_superposant_les_uns_aux_autres._sur_chaque_bandeau,_un_seul_des_objets_est_colore_dans_une_teinte_vive,_se_detachant_ainsi,_comme_en_trois_dimensions,_de_l’ensemble.=Virgile Barel. Sur chaque bandeau de mur vertical (deux pour chacun des quatre immeubles), la même image, celle d’une « cascade » de huit objets, apparaît sur un fond de couleur uniforme, identique à la couleur de l’ensemble de la façade. Les objets sont peints au trait noir, se superposant les uns aux autres. Sur chaque bandeau, un seul des objets est coloré dans une teinte vive, se détachant ainsi, comme en trois dimensions, de l’ensemble.
+
|la_disposition_de_l’objet_colore_sur_le_bandeau_croit_(de_bas_en_haut),_accompagnant_de_manière_cinetique_le_parcours_des_passants,_usagers_du_tramway_et_automobilistes_sur_le_boulevard.=La disposition de l’objet coloré sur le bandeau croît (de bas en haut), accompagnant de manière cinétique le parcours des passants, usagers du tramway et automobilistes sur le boulevard.
+
|je_propose_que_les_fonds_(façades)_soient_peints_d’une_couleur_differente_des_immeubles_voisins,_dans_des_tons_pastel_vibrants._»=Je propose que les fonds (façades) soient peints d’une couleur différente des immeubles voisins, dans des tons pastel vibrants. »
+
|michael_craig_martin=Michael Craig Martin
+
|mars_2006=Mars 2006
+
 
|type_art=peinture murale
 
|type_art=peinture murale
 
|techniques=Peintures monumentales sur des murs pignons d’immeubles
 
|techniques=Peintures monumentales sur des murs pignons d’immeubles

Version actuelle en date du 6 décembre 2019 à 10:48

Œuvre

TitreCascade d’objets du quotidien
Description
« Mon intention est de créer un ensemble d’oeuvres utilisant une iconographie de la vie quotidienne pour donner une vitalité visuelle aux quatre immeubles et animer la vie du boulevard
Virgile Barel. Sur chaque bandeau de mur vertical (deux pour chacun des quatre immeubles), la même image, celle d’une « cascade » de huit objets, apparaît sur un fond de couleur uniforme, identique à la couleur de l’ensemble de la façade. Les objets sont peints au trait noir, se superposant les uns aux autres. Sur chaque bandeau, un seul des objets est coloré dans une teinte vive, se détachant ainsi, comme en trois dimensions, de l’ensemble.
La disposition de l’objet coloré sur le bandeau croît (de bas en haut), accompagnant de manière cinétique le parcours des passants, usagers du tramway et automobilistes sur le boulevard.
Je propose que les fonds (façades) soient peints d’une couleur différente des immeubles voisins, dans des tons pastel vibrants. »
Michael Craig Martin
Mars 2006
Date2007
Naturepérenne
Programmecommande publique
Contexte de production
Les objets de la vie quotidienne sont au coeur de cette réalisation. Sur quatre façades d’immeubles, deux bandeaux verticaux servent de support à une «cascade» de huit objets. Les objets sont peints au trait noir, se superposant les uns aux autres. Sur chaque bandeau, un seul des objets est coloré dans une teinte vive, se détachant ainsi de l’ensemble. La disposition de l’objet coloré sur le bandeau bouge, accompagnant le parcours des passants, usagers du tram et automobilistes sur le boulevard.
Périodeart contemporain
Domainepeinture murale
TechniquesPeintures monumentales sur des murs pignons d’immeubles
CommanditaireAgglomération Nice Côte d'Azur

Site

LieuTramway de Nice
AdresseBoulevard Virgile Barel
Code postal06300
VilleNice
DépartementAlpes-Maritimes
RégionProvence-Alpes-Côte d'Azur
PaysFrance
PMRsite accessible aux personnes à mobilité réduite
Latitude/Longitude43° 42′ 58″ N
7° 17′ 33″ E

ATLAS

Autres prises de vues





















Fichier:Craig Martin M.CANCA 015.jpg