Agora (Charles Daudelin) : Différence entre versions

De atlasmuseum
Aller à : navigation, rechercher
({{Notice d'œuvre}})
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
<ArtworkPage
+
{{Notice d'œuvre
q=""
+
|titre=Agora
titre="Agora"
+
|site_coordonnees=45.5125815, -73.5543223
site_coordonnees="45.5125815, -73.5543223"
+
|artiste=Charles Daudelin
artiste="Charles Daudelin"
+
|image_principale=5375152563 4f60a40426 b.jpg
image_principale="5375152563 4f60a40426 b.jpg"
+
|description=Agora est un aménagement réalisé par l’artiste Charles Daudelin invité par le ministère des Transports du Québec à la suggestion de l’ingénieur Bernard Lamarre, pour rétablir un espace significatif dans la partie ouest de l’ancien square Viger dévasté par les travaux du Métro puis de l’autoroute Ville-Marie. Cet aménagement a dû composer avec les contraintes de l’autoroute souterraine, notamment ses immuables tours de ventilation. Cet immense toit vert offre une place centrale encadrée de plans d’eau et de gradins et un jeu de structures et d’espaces destinés à accueillir des cafés et boutiques comparables aux places d’Expo 67. Le projet d’origine prévoyait aussi des plantations odoriférantes. Malgré des années de négligence, Agora conserve une grande intégrité architecturale.
description="Agora est un aménagement réalisé par l’artiste Charles Daudelin invité par le ministère des Transports du Québec à la suggestion de l’ingénieur Bernard Lamarre, pour rétablir un espace significatif dans la partie ouest de l’ancien square Viger dévasté par les travaux du Métro puis de l’autoroute Ville-Marie. Cet aménagement a dû composer avec les contraintes de l’autoroute souterraine, notamment ses immuables tours de ventilation. Cet immense toit vert offre une place centrale encadrée de plans d’eau et de gradins et un jeu de structures et d’espaces destinés à accueillir des cafés et boutiques comparables aux places d’Expo 67. Le projet d’origine prévoyait aussi des plantations odoriférantes. Malgré des années de négligence, Agora conserve une grande intégrité architecturale."
+
|inauguration=1981
inauguration="1981"
+
|precision_date=Conçu en 1976 et inauguré en 1981
precision_date="Conçu en 1976 et inauguré en 1981"
+
|nature=pérenne
nature="pérenne"
+
|contexte_production=Les controverses dès de début au réaménagement du square Viger sont liées à la contestation de l’autoroute et aux aménagements emmurés d’autres parties du square, coupées de la rue. Cela eut un impact sur le parachèvement de l’aménagement d’origine d’Agora et surtout son animation. L’environnement urbain du square reste ingrat et dominé par la circulation automobile des voies desservant l’autoroute. L’absence d’animation véritable du secteur en ont fait un lieu peu fréquenté, associé à la marginalité et à l’insécurité, deux facteurs qui servent maintenant de prétexte pour justifier l’indifférence des pouvoirs publics ou leur volonté de tout démolir sans même chercher à comprendre le sens de ce lieu qui, en 2009, offre un grand potentiel du fait que ses arbres ont grandi et que les nouvelles générations d’urbains et d’artistes en découvre les qualités. Agora est donc menacée de démolition pour des défauts qu’on lui attribue injustement.
contexte_production="Les controverses dès de début au réaménagement du square Viger sont liées à la contestation de l’autoroute et aux aménagements emmurés d’autres parties du square, coupées de la rue. Cela eut un impact sur le parachèvement de l’aménagement d’origine d’Agora et surtout son animation. L’environnement urbain du square reste ingrat et dominé par la circulation automobile des voies desservant l’autoroute. L’absence d’animation véritable du secteur en ont fait un lieu peu fréquenté, associé à la marginalité et à l’insécurité, deux facteurs qui servent maintenant de prétexte pour justifier l’indifférence des pouvoirs publics ou leur volonté de tout démolir sans même chercher à comprendre le sens de ce lieu qui, en 2009, offre un grand potentiel du fait que ses arbres ont grandi et que les nouvelles générations d’urbains et d’artistes en découvre les qualités. Agora est donc menacée de démolition pour des défauts qu’on lui attribue injustement."
+
|periode_art=art contemporain
periode_art="art contemporain"
+
|type_art=architecture, sculpture monumentale
type_art="architecture, sculpture monumentale"
+
|site_details=Le square Viger est l’un des plus anciens de Montréal, aménagé à partir d’espaces de marché remontant aux années 1810. Outre son prestige dont témoignent les édifices remarquables qui l’entourent – résidences, église, gare, anciennes Hautes Études Commerciales, le square était aussi un lieu d’indigence et d’itinérance dès le 19e siècle. Pour sa part, Agora précède de plusieurs années l’adoption de la politique d’intégration des arts à l’architecture dite du « 1% » et rappelle les efforts et les initiatives en vue d’atténuer le passage des grandes infrastructures de transport en milieu urbain; ici l’autoroute Ville-Marie. Cette œuvre répondait aussi à l’objectif de créer un second pôle d’animation pour décongestionner la place Jacques-Cartier, dans le Vieux Montréal.
site_details="Le square Viger est l’un des plus anciens de Montréal, aménagé à partir d’espaces de marché remontant aux années 1810. Outre son prestige dont témoignent les édifices remarquables qui l’entourent – résidences, église, gare, anciennes Hautes Études Commerciales, le square était aussi un lieu d’indigence et d’itinérance dès le 19e siècle. Pour sa part, Agora précède de plusieurs années l’adoption de la politique d’intégration des arts à l’architecture dite du « 1% » et rappelle les efforts et les initiatives en vue d’atténuer le passage des grandes infrastructures de transport en milieu urbain; ici l’autoroute Ville-Marie. Cette œuvre répondait aussi à l’objectif de créer un second pôle d’animation pour décongestionner la place Jacques-Cartier, dans le Vieux Montréal."
+
|site_pays=France
site_pays="France"
+
|site_pmr=je ne sais pas
site_pmr="je ne sais pas"
+
|commissaires=Bernard Lamarre
commissaires="Bernard Lamarre"
+
|commanditaires=ministère des Transports du Québec
commanditaires="ministère des Transports du Québec"
+
|source=http://www.heritagemontreal.org/fr/agora-de-charles-daudelin, https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Daudelin
source="http://www.heritagemontreal.org/fr/agora-de-charles-daudelin, https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Daudelin"
+
|image_galerie_autre=Agora Daudelin 01.jpg
image_galerie_autre="Agora Daudelin 01.jpg"
+
}}
/>
+
<div style="visibility:hidden; height:0px">
+
[[Titre::Agora]]
+
[[Coordonnées::45.5125815, -73.5543223]]
+
[[Auteur::Charles Daudelin]]
+
[[Image principale::5375152563 4f60a40426 b.jpg]]
+
[[Date d'inauguration::1981]]
+
[[Nature::pérenne]]
+
[[Période_d'art::art contemporain]]
+
[[Type d'art::architecture, sculpture monumentale]]
+
[[Pays::France]]
+
[[PMR::je ne sais pas]]
+
[[Commissaires::Bernard Lamarre]]
+
[[Has ImageGalerieAutre::Agora Daudelin 01.jpg]]
+
</div>
+
[[Category:Notices d'œuvre]]
+

Version actuelle en date du 5 décembre 2019 à 11:38

Œuvre

TitreAgora
Description
Agora est un aménagement réalisé par l’artiste Charles Daudelin invité par le ministère des Transports du Québec à la suggestion de l’ingénieur Bernard Lamarre, pour rétablir un espace significatif dans la partie ouest de l’ancien square Viger dévasté par les travaux du Métro puis de l’autoroute Ville-Marie. Cet aménagement a dû composer avec les contraintes de l’autoroute souterraine, notamment ses immuables tours de ventilation. Cet immense toit vert offre une place centrale encadrée de plans d’eau et de gradins et un jeu de structures et d’espaces destinés à accueillir des cafés et boutiques comparables aux places d’Expo 67. Le projet d’origine prévoyait aussi des plantations odoriférantes. Malgré des années de négligence, Agora conserve une grande intégrité architecturale.
Date1981
Précision sur les datesConçu en 1976 et inauguré en 1981
Naturepérenne
Contexte de production
Les controverses dès de début au réaménagement du square Viger sont liées à la contestation de l’autoroute et aux aménagements emmurés d’autres parties du square, coupées de la rue. Cela eut un impact sur le parachèvement de l’aménagement d’origine d’Agora et surtout son animation. L’environnement urbain du square reste ingrat et dominé par la circulation automobile des voies desservant l’autoroute. L’absence d’animation véritable du secteur en ont fait un lieu peu fréquenté, associé à la marginalité et à l’insécurité, deux facteurs qui servent maintenant de prétexte pour justifier l’indifférence des pouvoirs publics ou leur volonté de tout démolir sans même chercher à comprendre le sens de ce lieu qui, en 2009, offre un grand potentiel du fait que ses arbres ont grandi et que les nouvelles générations d’urbains et d’artistes en découvre les qualités. Agora est donc menacée de démolition pour des défauts qu’on lui attribue injustement.
Périodeart contemporain
Domainearchitecture, sculpture monumentale
Commanditaireministère des Transports du Québec
CommissaireBernard Lamarre

Site

PaysFrance
Détails sur le site
Le square Viger est l’un des plus anciens de Montréal, aménagé à partir d’espaces de marché remontant aux années 1810. Outre son prestige dont témoignent les édifices remarquables qui l’entourent – résidences, église, gare, anciennes Hautes Études Commerciales, le square était aussi un lieu d’indigence et d’itinérance dès le 19e siècle. Pour sa part, Agora précède de plusieurs années l’adoption de la politique d’intégration des arts à l’architecture dite du « 1% » et rappelle les efforts et les initiatives en vue d’atténuer le passage des grandes infrastructures de transport en milieu urbain; ici l’autoroute Ville-Marie. Cette œuvre répondait aussi à l’objectif de créer un second pôle d’animation pour décongestionner la place Jacques-Cartier, dans le Vieux Montréal.
PMRje ne sais pas
Latitude/Longitude45° 30′ 45″ N
73° 73′ 74″ O

ATLAS

Autres prises de vues





















Fichier:5375152563 4f60a40426 b.jpg